Th3-Préservation, restauration et réhabilitation des milieux aquatiques

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.

Th3-Préservation, restauration et réhabilitation des milieux aquatiques

Les états des lieux des bassins mettent en évidence que les altérations physiques des cours d’eau sont à l’origine du risque de non atteinte des objectifs environnementaux pour plus de 40% des masses d’eau. Pour les cours d’eau comme pour les plans d’eau, les estuaires, le littoral, la préservation du bon fonctionnement hydromorphologique des milieux et des actions ambitieuses de restauration sont ainsi des éléments clefs pour le bon état écologique des milieux aquatiques.
Pour une approche plus intégrée, la vision doit être élargie et associer d’autres éléments essentiels du bassin-versant : zones inondables, espaces de bon fonctionnement, trame verte et bleue ou structuration des paysages. Sur ces bases, mettre à disposition des outils de caractérisation de l’état des milieux et apporter un appui opérationnel à l’ingénierie de la restauration sont les deux éléments clefs de cette feuille de route.

  Contact : Anne Vivier - Gabriel Melun

  Participants AFB : Pierre Sagnes, Sylvie Tomanova, Alain Alric, Dominique Courret, Jean-Marc Baudoin, Laurent Beaulaton, Thierry Tormos, Delphine Loupsans, Julien Gauthey, Claire Billy, Yorick Reyjol, Nolwenn Bougon, Nicolas Poulet, Esterelle Villemagne, Bénédicte Augeard, Marie-Claude Ximenes, Pierre-Alain Danis

 Pricipaux résultats  

 

  Axe Thématique 1 : SURVEILLANCE et DIAGNOSTIC  

 

   Caractérisation et évaluation de l'état, des pressions et des altérations de l'hydromorphologie des milieux (dont enjeux DCE Surveillance état des lieux)

Objectif général : Développer et transférer des méthodes et outils de caractérisation et d’évaluation de l’hydromorphologie afin de répondre aux exigences de la Directive Cadre sur l’Eau et aux besoins opérationnels.
Enjeux : Poursuivre les travaux, finaliser les méthodes et outils, assurer un transfert opérationnel efficace

1.1   Altérations de l’hydromorphologie des cours d’eau (Métropole / DOM)

  • Caractériser et évaluer l’état, les pressions et les altérations de l’hydromorphologie des cours d’eau (Métropole / DOM) à différentes échelles spatiales (nationale, station, ouvrage) : participer à la finalisation des travaux sur SYRAH/CARHYCE/RHUM, démarrer les travaux de caractérisation de l’impact des aménagements sur la continuité sédimentaire (ICS). Lien pôle Lyon/Toulouse, DAST DOM, DAST P/I, DCIE.

1.2   Altérations de l’hydromorphologie des plans d’eau / lacs.

  • Caractériser et évaluer l’état, les pressions et les altérations de l’hydromorphologie des plans d’eau des plans d’eau / lacs à différentes échelles (métropole / DOM) : participer à la finalisation des travaux sur ALBER /CHARLI/CORILA/BAVELA. Lien pôles Aix/Lyon, DCIE, DAST P/I, DAST DOM.

1.3   Altérations de l’hydromorphologie du littoral (estuaires et eaux côtières)

  • Caractériser et évaluer l’état, les pressions et les altérations de l’hydromorphologie du littoral (estuaires et eaux côtières) : Développer des indicateurs hydromorphologiques pour le littoral et mettre en œuvre un réseau de surveillance hydromorphologique du littoral. Lien DAST Littoral.

   Caractérisation et évaluation du fonctionnement des milieux.

Objectif général : Améliorer la connaissance du fonctionnement physique des milieux.
Enjeux : Comprendre les processus, caractériser le fonctionnement des milieux et prévoir leurs trajectoires.

2.1   Participation aux travaux sur les indicateurs fonctionnels

  • Participation aux travaux sur les indicateurs fonctionnels en lien avec l’hydromorphologie. Lien Feuile de route 22-1.

2.2   Fonctionnement des zones humides

  • Caractériser les fonctionnalités des ZH. Lien DCUAT, DCIE.

2.3   Fonctionnement hydromorphologique des milieux

  • Caractériser le fonctionnement hydromorphologique des milieux (Têtes de BV, estuaires, plans d’eau, cours d’eau...). Lien Feuille de route 22-1, DAST Littoral, DCUAT, pôles d’Aix, Lyon et Toulouse.

  Caractérisation et évaluation du lien hydromorphologie-biologie.

Objectif général : Suivre et favoriser l’émergence d’études permettant de comprendre les liens entre l’hydromorphologie et les biocénoses aquatiques.
Enjeux : Déterminer les paramètres hydromorphologiques clés du bon fonctionnement des biocénoses.

3.1   Liens entre hydromorphologie et biologie  

  • Appréhender à différentes échelles et pour différents milieux les liens entre hydromorphologie et biologie. Lien Sous-Thème 1&2, Feuille de route 22-1, DAST P/I.

3.2   Les impacts des aménagements sur la biologie et le comportement des espèces

  • Caractériser l’impact des aménagements sur la biologie, appréhender l’impact des ouvrages en travers sur le comportement des espèces. Lien pôle Toulouse.

 

  Axe Thématique 2 : INGÉNIERIE DE PROJET  

  Appui à la mise en œuvre des actions (dont enjeux DCE PdM).

Objectif général : Développer et transférer une ingénierie de la restauration de qualité.
Enjeux : Proposer une ingénierie de la restauration scientifiquement robuste. Mettre à disposition et promouvoir les connaissances en matière d’ingénierie de la restauration.

4.1   Mesures de mitigation à l’échelle de l’obstacle  

  • Mettre au point et expertiser les mesures de mitigation à l’échelle de l’obstacle. Lien pôle Toulouse - DCUAT.

4.2   Développement de l’ingénierie sur le transport solide  

  • Développer l’ingénierie sur le transport solide suffisant et la recharge sédimentaire. Lien pôle Toulouse-DCUAT.

4.3   Elaboration d’un outil d’aide au diagnostic et au dimensionnement des opérations  

  • Participer à l’élaboration d’un outil d’aide au diagnostic pré-restauration et au dimensionnement des opérations de restauration. Lien DCUAT.

4.4   Fond technique de référence  

  • Participer à la mise en place d’un « fond technique de référence » en matière de restauration à destination des gestionnaires. Lien DCUAT.

  Suivi et évaluation des opérations de restauration

Objectif général : Développer une stratégie de suivi et d’évaluation des opérations de restauration.
Enjeux : Améliorer la connaissance des effets des opérations de restauration sur les milieux, tirer des enseignements en ce qui concerne les techniques de restauration et leur mise en œuvre.

5.1   Stratégie nationale de suivi des opérations de restauration 

  • Elaborer, formaliser et piloter une politique nationale de suivi des opérations de restauration. Lien DCUAT, DCIE, DAST SHS, DAST Innovation.

5.2   Sites de démonstration et suivi scientifique minimal  

  • Participer aux travaux sur la mise en œuvre du suivi scientifique minimal. Piloter scientifiquement le cadre du suivi scientifique minimal et contribuer à l’exploitation des données. Lien DCUAT, DCIE, feuille de route 22-1.

5.3   Sites pilotes : sites de restauration d’envergure nationale  

  • Sites de restauration d’envergure nationale (Poutès / Sélune) : impliquer et organiser l’action de l’ONEMA. Lien pôle de Rennes, pôle de Toulouse, DCUAT

5.4   Sites de restauration : tests de nouveaux indicateurs fonctionnels

  • Participer aux travaux sur les Indicateurs Fonctionnels dans le cadre de travaux de restauration. Lien feuille de route 22-1.

5.5   Evaluation de l’impact des travaux à différentes échelles spatiales et temporelles

  • Evaluer l’impact des travaux à différentes échelles spatiales et temporelles, dont les relations nappe/chenal dans le cadre des opérations de restauration. Lien feuilles de route 22-1 et 22-2, DAST SHS, pôle Toulouse, DCUAT.

 

  Axe Thématique 3 : INTEGRATION DES PROJETS DANS LES TERRITOIRES  

   Mise en œuvre de la doctrine Eviter-Réduire-Compenser et de la Loi Responsabilité Environnementale

Objectif général : Apporter un appui technique et méthodologique à la mise en œuvre de la doctrine Eviter-Réduire-Compenser et de la Loi Responsabilité Environnementale.
Enjeux : Organiser l’action en interne et favoriser l’appropriation en forgeant une culture commune.

6.1   Accompagner, organiser l’action interne

  • Accompagner la mise en œuvre de la doctrine Eviter-Réduire-Compenser ainsi que de la Loi Responsabilité Environnementale. Organiser l’action en interne et favoriser l’appropriation en forgeant une culture commune. Lien DCUAT, DAST-SHS

   Restauration et bassins-versants

Objectif général : Développer une approche plus globale de la restauration hydromorphologique des milieux à la fois dans un contexte réglementaire (Trame verte et bleue), mais également dans un contexte technique et territorial plus élargi (ingénierie écologique, projet de territoire, espace de bon fonctionnement, bassin-versant, lien avec d’autres champs thématiques ONEMA...).
Enjeux : Faire émerger et/ou suivre des projets pluridisciplinaires, mettre en place les groupes de travail pertinents, contribuer ou participer aux groupes de travail existants (ingénierie écologique, trame verte et bleue, rivières sauvages…)

7.1   Promouvoir l’ingenierie écologique.

  • Participer au GT national filière génie écologique piloté par le MEDDE, promouvoir le développement de l’ingénierie écologique. Lien avec les feuilles de route : 22-1, 22-2, 22-4, 22-5, 22-6, DAST Innovation, DCUAT.

7.2   Etablir des stratégies de restauration dans les territoires

Etablir des stratégies de restauration dans les territoires. Replacer les actions de restauration dans les territoires. Développer une « vision bassin » intégrée.
Propositions d’actions :

  • Étudier les liens entre hydromorphologie et dynamiques de transferts intra-bassin (sédiments, polluants). Lien avec les feuilles de route : 22-4, 22-6, DAST P/I, DAST Innovation.
  • Appréhender « l’effet cumulé » des aménagements. Lien DCUAT, DAST P/I, pôle de Toulouse.
  • Étudier la perception des projets de restauration dans un « espace vécu ». Lien DAST SHS, DCUAT.
  • Développer des indicateurs coûts/bénéfices des opérations de préservation/restauration/réhabilitation. Lien DAST SHS.