Témoignage de partenaires

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.

Témoignage de partenaires

Henri-Michel Comet \ Préfet

« En tant que « préfet coordonnateur du bassin du bassin Adour-Garonne »,j’anime et je coordonne la politique de l’eau de l’État sur ce territoire. Le contrôle des usages de l’eau en est une composante importante ; sa mise en œuvre garantit le respect de la réglementation et celui des objectifs du Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE). Pour autant, force est de constater une méconnaissance des règles et une faible acceptation sociale de la police de l’eau. Aussi j’ai souhaité, avec l’Onema, élaborer une stratégie de l’État sur le bassin, notamment afin de renforcer la communication auprès des principaux usagers, avec les préfets de département. A titre d’exemple, et compte tenu des débats récents avec la profession agricole, plusieurs départements se sont engagés dans une démarche d’explicitation de la réglementation relative aux travaux d’entretien des cours d’eau. Ces actions seront évaluées périodiquement, conjointement avec les plans de contrôles et les suites données. »

Henri-Michel Comet est Préfet coordonnateur du bassin Adour-Garonne.

 

Marie Kientz, DDT Doubs

« Le plan de contrôle interservices départemental triannuel du Doubs cible d’une part géographiquement les milieux aquatiques particulièrement fragiles situés en zones karstiques et en tête de bassin versant et d’autre part thématiquement deux priorités qui découlent du Sdage : l’eutrophisation des cours d’eau et les pollutions aux toxiques liés notamment au passé industriel du Doubs. Enfin, le haut Doubs et la haute Loue font l’objet également d’une surveillance particulière liée à la réglementation plus contraignante du Sage correspondant. La collaboration avec l’Onema pour faire cesser les dommages sur les milieux aquatiques fonctionne très bien car elle repose sur une bonne complémentarité et coordination entre police administrative et police judiciaire. L’Onema apporte de plus une valeur ajoutée pour l’instruction des dossiers avec la réalisation d’avis techniques. Cette collaboration s’est bien illustrée sur le Dessoubre : suite aux mortalités de poissons observées, nous avons décidé collégialement de renforcer les contrôles sur le bassin versant et des points réguliers ont été faits sur la stratégie de contrôle à mettre en place concernant principalement les sites à contrôler, et les suites judiciaires et/ou administratives optimales à donner. Nous collaborons également avec la délégation interrégionale de l’Onema qui apporte un appui important sur le volet connaissance et inventaire des populations piscicoles. »

Marie Kientz est chef du service « eau, risques, nature, forêt » de la direction départementale des territoires du Doubs.

Juillet 2014
Les temps forts 2013