Témoignage de partenaires

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.

Témoignage de partenaires

Thierry Clauss \ Onema Bas-Rhin

 

« Entre avril et juin, mon service a testé le protocole ICE pour recueillir des mesures sur des ouvrages afin d’évaluer leur impact sur la continuité écologique. Nous avons choisi la zone d’actions prioritaires anguille, sur des cours d’eau le long du Rhin, où se situent les premiers ouvrages réputés infranchissables par les anguilles. Nous sommes intervenus sur 58 ouvrages. Environ 1 heure 30 pour un passage busé à 3 heures pour un ouvrage complexe ont été nécessaires pour effectuer les relevés de terrain comprenant une description complète de l’ouvrage - localisation, type, fonctionnement…- et des mesures sur le cours d’eau - granulométrie, largeur, pente…
Des améliorations du protocole au cours du test ont permis de simplifier sa mise en oeuvre. Les données recueillies permettront d’évaluer des classes de franchissabilité par groupe d’espèces qui sont actuellement élaborées conjointement par l’Onema et l’Université de Liège à partir des capacités physiques des espèces. A terme, disposer d’un référentiel commun sur les obstacles, avec des données objectives sur la franchissabilité qui complètent l’expertise de nos agents, nous permettra de répondre à une demande forte de nos partenaires (DDT, DREAL, Conseil général…) et de prioriser les actions de restauration de la continuité. »

Thierry Clauss est chef du service départemental de l’Onema du Bas-Rhin.

Michaël Ovidio \Université de Liège

 

« Mon équipe est spécialisée dans l’étude de l’écologie comportementale des poissons de rivière en utilisant les méthodes de radio télémétrie. Dans le comité scientifique du protocole ICE auquel je me suis associé en 2010, j’apporte mes connaissances sur la biologie et la capacité des espèces de poissons « non migratrices » à franchir les obstacles. Ces espèces « ordinaires » étaient moins connues que les espèces plus nobles, or le protocole ICE concerne toutes les espèces depuis le saumon atlantique jusqu’à l’épinochette en passant par le barbeau. La difficulté de conception d’ICE réside dans la définition d’un protocole qui combine robustesse, simplicité et efficacité malgré le manque de connaissances sur certaines espèces. Nous avons défini une dizaine de groupes de poissons caractérisés par leur capacité commune de franchir des obstacles puis construit à partir de variables mesurées sur les obstacles des arbres de décision conduisant à un diagnostic de « franchissabilité » pour chaque groupe. Un guide détaillera ce protocole très prometteur au-delà de l’hexagone. Il sera intéressant de confronter les résultats du protocole aux données réelles qui seront acquises pour les espèces peu connues. »

Michaël Ovidio est expert scientifique de l’Université de Liège et responsable du laboratoire de démographie des poissons et d’hydroécologie.

Septembre 2011
Les temps forts 2010