Témoignage de partenaires

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.

Témoignage de partenaires

Valéria Dulio \ Ineris

 

« A travers son plan national micropolluants, la France joue un rôle moteur en Europe dans la hiérarchisation des enjeux associés aux substances polluantes dans les eaux. Le comité national d’experts de priorisation (CEP), mis en place par l’Ineris et l’Onema en appui de ce plan, travaille en lien étroit avec le réseau européen Norman dédié à l’identification et la surveillance des substances émergentes dans l’environnement et dont les activités influent sur les évolutions de la directive cadre sur l’eau. Constitué par des laboratoires et des instituts de recherche, ce réseau conduit actuellement une étude sur la priorisation des substances émergentes afin de permettre l’identification des actions à mettre en oeuvre prioritairement en matière de recherche. La méthodologie de priorisation développée par le CEP se calque sur celle établie par le réseau Norman et vise - entre autres - à la révision de l’actuelle liste des contaminants qui nécessitent d’être surveillés dans le cadre du bon état écologique des milieux aquatiques en France. En tant que membre du réseau Norman, l’Onema est ainsi impliqué de façon directe dans le transfert des connaissances entre la France et les autres pays de l’Union européenne, ce qui permet de valoriser les avancées européennes au niveau national ».

Valeria Dulio est chercheur à l’Ineris, coordinatrice du réseau européen Norman et animatrice scientifique du comité d’experts national de priorisation des substances.

 

Thierry Burgeot \ Ifremer

 

« Dans le cadre de la surveillance du milieu marin, l’Ifremer développe, en collaboration avec l’Onema, des indicateurs biologiques afin d’évaluer les effets de la contamination chimique sur les espèces sentinelles, telles que le flet ou la moule. Ces outils sont développés sur des sites pilotes pour réaliser un diagnostic de l’état de stress des organismes exposés aux pollutions en Manche-Mer du Nord. Notre programme ICON (Integrated assessment of contaminants impacts on the North Sea), financé par l’Onema, a pour but de valider la méthodologie d’application de ces indicateurs biologiques sur différents sites européens. Les résultats contribueront à l’évaluation de la qualité de cette zone maritime. Les indicateurs validés seront appliqués dans le programme de surveillance intégré chimie-biologie des effets des polluants chimiques sur les côtes européennes, en Atlantique. Le séminaire national sur le développement et la validation des biomarqueurs et des bioessais aquatiques, organisé conjointement par l’Ifremer, l’Ineris et l’Onema, a permis de souligner la structuration des programmes de surveillance en milieu marin et d’exposer la stratégie de développement et de validation des biomarqueurs avant application en surveillance de routine ».

Thierry Burgeot est responsable du laboratoire d’écotoxicologie et directeur adjoint du département écotoxicologie de l’Ifremer.

Juillet 2011
Les temps forts 2010