Suivi des PCB

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.

Suivi des PCB

Plan national d’actions sur les PCB : le suivi de la contamination se poursuit
Le suivi de la contamination des sédiments et des poissons par les polychlorobiphényles (PCB), développé dans le cadre du plan national d’actions sur les PCB, se poursuit. Pour la deuxième année consécutive, une campagne de prélèvements de poissons et de sédiments a été effectuée – en mai et juin 2009 - pour définir leur teneur en PCB.

En 2008, 107 sites géographiques considérés comme les plus à risque – dont les sédiments étaient les plus contaminés - avaient fait l’objet d’un prélèvement. Ils étaient situés essentiellement dans les bassins de Seine-Normandie, Rhône-Méditerranée et Artois Picardie. Cette année, le choix des 104 sites d’échantillonnage a été orienté vers un objectif sanitaire. Il s’est ainsi porté en priorité sur les secteurs de pêche professionnelle comme la Loire et la Garonne. De plus, des prélèvements ont été effectués afin de compléter la campagne 2008 : certains tronçons, en effet, ne comportaient pas suffisamment de données pour permettre à l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) de réaliser une interprétation sanitaire.

Comme l’année dernière, les agents techniques de l’Onema ont effectué les prélèvements de poissons, faisant parfois appel aux pêcheurs professionnels. La consigne est restée la même : prélever sur chaque site deux catégories d’espèces, l’une fortement bioaccumulatrice comme l’anguille et l’autre faiblement bioaccumulatrice comme le gardon. Cinq lots de chaque espèce ont été constitués et envoyés à l’Adiv, association pour le développement de l’industrie de la viande, en charge de la préparation des échantillons. Ces derniers sont ensuite analysés par le laboratoire d’étude des résidus et contaminants dans les aliments (Laberca). Les résultats de certains bassins prioritaires, comme ceux de la Loire ou de la Garonne, devraient être disponibles pour l’interprétation sanitaire par l’Afssa à la fin de l’année ; la totalité sera disponible au printemps 2010.

Pour les sédiments, les prélèvements sont sous la maîtrise d’ouvrage des agences de l’eau, qui les feront analyser par un laboratoire.
L’ensemble des résultats – poissons et sédiments – sera intégré dans une base de données. Les résultats 2008 sont actuellement disponibles et l’Afssa a rendu des avis ou « interprétations sanitaires » pour certains tronçons de cours d’eau. Ces avis ont été transmis, par les ministères en charge de la pêche et de la santé, aux préfets qui peuvent les traduire en arrêté de non-consommation de certaines espèces de poissons dans un secteur donné. Un portail web d’accès public est en cours d’élaboration. Il permettra d’ici la fin de l’année de visualiser les résultats d’analyses et d’accéder aux interprétations sanitaires et aux arrêtés préfectoraux correspondants.

Contacts : samuel.dembski@onema.fr et romuald.berrebi@onema.fr

Article issu de la lettre #5 - octobre 2009