Police de l'eau et des milieux aquatiques

Organisation     Priorités d'action      Résultats-Valorisation

Exercer la police de l’eau et des milieux aquatiques ​

 organisation 

Comment préserver les milieux aquatiques des dégradations liées aux activités humaines ? L’AFB coopère avec les services de l’État et ses établissements publics en apportant son expertise technique et en exerçant des contrôles sur le terrain. Leur objectif : vérifier le respect de la réglementation et constater les éventuelles infractions. Cette activité s’inscrit dans une stratégie de contrôle élaborée dans chaque département au sein de la Mission interservices de l’eau et de la nature (Misen), placée sous l’autorité du préfet.

Pollutions accidentelles, assèchements de cours d’eau, obstacles à la continuité écologique, destruction de frayères, modification du régime des eaux et des caractéristiques physiques des cours d’eau, remblaiement de zones humides, grand braconnage… Autant d’altérations des milieux aquatiques entraînées par les activités humaines liées à l’industrie, l’agriculture, l’urbanisation, la production d’énergie ou encore les activités de loisirs. Réduire l’impact des aménagements sur les cours d’eau lorsqu’ils ne peuvent être évités afin de préserver les milieux aquatiques suppose des changements de comportements que l’AFB accompagne. Outre les actions d’information, de sensibilisation et d’incitation qui demeurent indispensables, l’activité de contrôle est un des volets de la politique publique de l’eau pour parvenir au bon état des masses d’eau requis par la directive cadre européenne sur l’eau. En participant au contrôle des usages de la ressource, l’AFB joue un rôle déterminant dans l’atteinte de cet objectif.

 

A venir : Organigramme