Restauration des cours d'eau - Sensibiliser

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.

Restauration des cours d'eau - Sensibiliser

  Accueil Restauration des cours d’eau

1 - Diagnostiquer   2 - Sensibiliser   3 - Agir et préserver   4 - Suivre et évaluer


 2  Sensibiliser les acteurs et les inciter à l’action

La mise en œuvre de projets de préservation ou de restauration se heurte parfois à des réticences qu’il faut lever pour assurer la mobilisation nécessaire des acteurs : problème de conciliation des usages de l’eau, importance des coûts financiers engendrés, réserve des riverains, méconnaissance des enjeux, des acteurs impliqués et des étapes à suivre…
Pour adhérer aux projets, les acteurs doivent mieux comprendre les enjeux liés au bon fonctionnement des cours d’eau et aux travaux envisagés. En cela, l’information et la sensibilisation des acteurs locaux constituent un levier pour le lancement des opérations.
La présentation des possibilités d’aides financières et des partenaires sur qui s’appuyer pour l’élaboration du projet permet également de mobiliser les acteurs et les inciter à l’action.

 
Sensibilisation des élus, acteurs locaux et usagers

La sensibilisation des acteurs locaux aux enjeux et aux bénéfices à long terme d’un retour au fonctionnement non perturbé d’un cours d’eau facilite leur adhésion aux projets. Il est également nécessaire de les impliquer tout au long du projet en les informant sur les travaux envisagés et en les associant aux phases de concertation.
De nombreux outils de communication permettent la sensibilisation des acteurs à la reconquête du bon état des milieux et il est important de les multiplier.
Les actions et projets en faveur de la préservation et de la restauration des milieux aquatiques peuvent également être encouragés et valorisés par la mise en lumière d’exemples concrets et de témoignages.

  en savoir +

 
Possibilités de financement

Les possibilités d’aides financières publiques pour mener des actions de préservation, de restauration et d’entretien des milieux aquatiques sont nombreuses et cumulables à hauteur de 80% du coût total du projet. Les principaux financeurs publics sont les Agences de l’eau et les collectivités territoriales
De façon plus ponctuelle, des fonds européens tels que le FEDER ou le programme Life +, peuvent également être sollicités.

 

  en savoir +

 
Acteurs impliqués dans la mise en œuvre

De nombreux acteurs complémentaires - services de l’Etat, Onema, agences de l’eau, collectivités territoriales, associations, riverains - sont susceptibles de se mobiliser autour d’un projet. Ils peuvent contribuer à sa mise en œuvre, à sa validation, au respect des procédures réglementaires ou simplement se sentir concernés par la modification de leur territoire et des contraintes ou opportunités que cela représente pour eux.
Pour faire émerger des porteurs de projets locaux mais également faciliter l’échange d’informations, de savoirs faire et d’expérience, des réseaux d’acteurs de la gestion globale des milieux aquatiques tels que les réseaux rivières se sont progressivement mis en place sur le territoire. Des cellules d’animation technique ou d’assistance et de suivi technique à l’entretien des rivières - CATER ou ASTER - ont également été mises en place dans certains départements afin d’apporter un appui technique aux collectivités en charge de la mise en œuvre d’actions de restauration et d’entretien des cours d’eau dans le département.

  en savoir +