Accueil >> Les poissons migrateurs ou amphihalins et la restauration des cours d’eau



LES POISSONS MIGRATEURS AMPHIHALINS ET LA RESTAURATION DES COURS D'EAU

Saumon, anguille, esturgeon, lamproies, aloses... Les populations de poissons grands migrateurs subissent un déclin continu depuis plusieurs décennies. Certaines d’entre elles figurent aujourd’hui sur la liste rouge mondiale des espèces menacées. La présence d’obstacles à la migration, l’altération de la qualité de l’eau et de leurs habitats ainsi que la surpêche en sont les principales causes.

  Cette situation nécessite de mobiliser l’ensemble des partenaires impliqués dans la gestion des milieux aquatiques pour multiplier les actions en faveur de la sauvegarde des migrateurs. Ces actions, telles que la restauration de la continuité et des caractéristiques physiques des cours d’eau ou encore la mise en place de mesures efficaces de gestion de la pêche, constituent des leviers importants pour reconstituer les populations. D’autres mesures doivent être par ailleurs encouragées. Il s’agit par exemples de la mise en place de dispositifs de franchissement piscicole fonctionnels, au niveau des ouvrages présents sur les cours d’eau, mais aussi de la gestion adaptée de ces ouvrages et de la ressource en eau.

L’évaluation de l’efficacité des différentes mesures mises en place est possible en organisant le suivi des populations migratrices. En France, Le suivi des captures de pêche, l’observation de l’activité de reproduction, l’estimation de l’abondance des espèces par des méthodes de pêche électrique ou encore les stations de contrôle des poissons migrateurs permettent d’assurer ce suivi. Ces actions contribuent également à faire progresser les connaissances sur ces espèces dont certaines étapes du cycle biologique, notamment en milieu marin, restent mal connues.

Le sommaire ci-dessous permet d’accéder directement aux parties relatives aux poissons grands migrateurs.

  4   SUIVRE ET EVALUER

Suivre l’évolution des populations migratrices pour évaluer l’efficacité des mesures mises en place et faire progresser les connaissances sur ces espèces…
  en savoir +   


Suivi des captures

Suivi de la reproduction et indices d’abondance

Stations de contrôle

Tableaux de bord migrateurs

  3    AGIR

Multiplier les actions en faveur de la sauvegarde des migrateurs comme l’amélioration de leur circulation, de la qualité du milieu, des habitats et des zones de frayères…
  en savoir +   


Mise en place de protections juridiques

Restauration hydromorphologique

Amélioration du franchissement piscicole

Gestion des ouvrages

Gestion qualitative et quantitative de la ressource en eau

  2    MOBILISER

Sensibiliser et inciter les acteurs à agir par la pédagogie et en présentant les possibilités de financements et d’appuis techniques...
en savoir +   


Sensibilisation des élus, acteurs locaux et usagers

Possibilités de financement

Acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet

  1    GERER

Gérer durablement les stocks de populations migratrices par la mise en place de mesures de gestion adaptées et déclinées à différentes échelles…
en savoir +   


Gestion internationale

Gestion nationale et StraNaPoMi

Gestion locale

Réglementation générale

Une rubrique dédiée au diagnostic du milieu, qui permet de mettre en lumière les principaux dysfonctionnements, d’en rechercher les causes et de déterminer les actions à réaliser, est également disponible.

 
Marchés publics Ressources Mentions légales Contact Plan du site Recherche