Retour sur le séminaire "Prévoir l'évolution de la demande en eau potable", 14 décembre 2017

Mardi 30 janvier 2018

Retour sur le séminaire "Prévoir l'évolution de la demande en eau potable", 14 décembre 2017


 Prévoir l’évolution de la demande en eau potable à long terme : enjeux, méthodes et pratiques en France et à l’international

English page

 Dans le cadre de la préparation des Schémas Directeurs d’Alimentation en Eau Potable ou lors de l’élaboration de certains Schémas d’Aménagement et de Gestion des Eaux, les collectivités sont amenées à construire des scénarios d’évolution de la demande en eau potable. Cet exercice de prévision repose souvent sur des méthodes de calcul très simples consistant par exemple à multiplier la population future par un besoin unitaire moyen (m3 par an et par habitant). La simplicité des méthodes utilisées a souvent conduit à surestimer la demande future, pouvant mettre en difficulté les collectivités ayant surdimensionné leurs équipements (enjeu de recouvrement du coût).
Le risque d’erreur de prévision est aujourd’hui accentué par une rupture de certaines tendances lourdes et l’apparition de nouvelles incertitudes. La consommation par habitant continuera-t-elle de baisser ? L’étalement urbain cèdera-t-il durablement la place à la densification ? Quels seront les effets du changement climatique sur la consommation ? La prise en compte de ces ruptures et incertitudes nécessite de mobiliser de nouvelles approches et des outils plus sophistiqués.
C’est dans ce contexte que le BRGM et l’Agence française pour la biodiversité ont décidé de réaliser un bilan des méthodes de prévision de la demande en eau potable, en analysant les pratiques opérationnelles en France et à l’international ainsi que les innovations proposées par le monde de la recherche.

Objectifs du séminaire

Le séminaire a réuni un public de gestionnaires des services d’eau potable, des EPTB, bureaux d’études et services de l’État. Il visait à susciter une réflexion des acteurs opérationnels sur l’opportunité de mobiliser des approches méthodologiques et outils innovants. Il s'est déroulé en trois parties :

  • la première visait à favoriser le partage d’expérience entre collectivités françaises ;
  • la seconde se focalisait plus sur les méthodes de prévision, en illustrant leur potentiel à travers des exemples de mise en œuvre en Allemagne, en Belgique et au Royaume Uni (intervenants étrangers) ;
  • la dernière a permis de dégager des pistes d’action concrètes permettant d’améliorer les pratiques de prévision en France.

Usine à eau potable - BRGMUsine à eau potable BRGM

Programme du séminaire

 Les présentations


   9h - Accueil

Introduction et présentation des tables rondes - Jean-Daniel Rinaudo (BRGM)

   Session 1 : Enjeux de la prévision à long terme et pratiques actuelles

Table ronde : dans quels contextes la prévision à long terme est-elle un enjeu majeur ?

   Session 2 : Méthodes et outils : exemples internationaux

Table ronde : quel potentiel pour les méthodes innovantes de prévision de la demande en France ?


   Session 3 : Comment améliorer la pratique en France ?

Table ronde : quels sont les verrous à lever pour améliorer la prévision (données, financement, réglementation, savoir-faire, intégration avec les démarches de planification, etc.) ?


   16h - Conclusion générale

Synthèse des échanges et conclusion