La version de référence du protocole de terrain Carhyce est disponible

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.
Mardi 23 mai 2017

La version de référence du protocole de terrain Carhyce est disponible

Cet ouvrage expose, de façon simple et pratique, la mise en œuvre du protocole CARHYCE, apportant aux acteurs de l’environnement et de l’aménagement du territoire, gestionnaires comme bureaux d’étude, ainsi qu’à tout public intéressé, les éléments de compréhension nécessaires pour une meilleure qualité d’intervention.

Accéder au protocole de terrain CARHYCE




(photo Michaël Cagnant, délégation Méditerranée - Unité PACA)


Les premières révolutions industrielles et agricoles, ainsi que les différentes politiques d’aménagement du territoire, ont eu des impacts parfois considérables sur les cours d’eau. Elles ont influencé leurs caractéristiques hydrogéomorphologiques à plusieurs échelles. Ce sont pourtant des composantes essentielles qui façonnent les habitats pour bon nombre d’espèces vivantes ; et appuient le bon fonctionnement écologique des rivières.

Définir ces perturbations, leur niveau et mettre en œuvre de mesures pour les réduire sont des axes majeurs de la Directive Cadre européenne sur l’Eau (DCE). Cela requiert toutefois d’améliorer la connaissance que nous possédons des cours d’eau et de leur fonctionnement afin que nos pratiques s’inscrivent dans une gestion environnementale intégrée et durable. Cette approche est rendue réalisable grâce au protocole de CARactérisation de l’HYdromorphologie des Cours d’Eau (CARHYCE), pour lequel la version de référence est désormais disponible.

Ce protocole de terrain, développé par un groupe d’experts de l’Agence français pour la biodiversité, des Agences de l’eau, du ministère en charge de l’écologie, de l’Irstea et du CNRS permet de disposer de données de terrain objectives sur un cours d’eau donné. Comparées à un fonctionnement de référence pour un même type de cours d’eau, ces données permettent de définir un niveau d’altération ou de perturbation traduit par un écart à la référence. Ces travaux sont encore en cours de consolidation dans le cadre des conventions Onema-CNRS-Irstea et les premiers résultats fournis au travers du prototype de valorisation IED

Afin d’apprendre à maîtriser les concepts théoriques et pratiques du protocole CARHYCE ainsi que de connaître les perspectives des travaux de recherche en cours, l’Agence française pour la biodiversité met en place depuis 2013 un cycle de formation annuel et régionalisé. Pour tout renseignement : www.afbiodiversite.fr rubrique « Formation ».

Pour en savoir plus sur la définition d’un niveau d’altération hydromorphologique des cours d’eau à partir de CARHYCE

 


Contact : Karl Kreutzenberger