Lettre #23 Editorial

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.
Jeudi 10 novembre 2016

Lettre #23 Editorial

Les territoires d’outre-mer abritent une biodiversité remarquable mais fragile.
 
Les directives européennes, en particulier la DCE, s’appliquent aux départements d’outre-mer avec les mêmes objectifs et échéances qu’en métropole, exception faite de Mayotte. En cela, un effort considérable a été fourni ces dernières années par les acteurs de l’eau, avec le concours technique et financier de l’Onema, pour l’adaptation de ces politiques au milieu tropical.
 

L’Onema soutient ainsi chaque année, depuis 2012, à hauteur de 1,5 million d’euros, les grands opérateurs de recherche français pour mener des travaux scientifiques ultramarins : gestion de la ressource en eau, traitement des eaux usées, écotoxicologie et contamination des eaux.... Des séminaires réunissent régulièrement les DEAL, les offices de l’eau et l’Onema pour ajuster les travaux en matière de recherche aux besoins des acteurs.
 
Les outils de production et de bancarisation des données sur l’eau et les milieux aquatiques développés en métropole ont été progressivement adaptés aux spécificités locales. Des bio-indicateurs spécifiques pour le corail ou la mangrove ont été mis au point, des guides pour garantir la qualité des données adaptées au contexte tropical et développer des outils d’évaluation de la politique de l’eau ont été réalisés.
 
Un effort conséquent a été fourni au titre de la solidarité interbassins pour soutenir les collectivités ultramarines dans leurs actions en faveur de l’assainissement des eaux usées, avec l’objectif d’achever la mise en conformité aux exigences de la directive sur les eaux résiduaires dans ces territoires aux situations très variables.
 
Les conditions d’application de la loi sur l’eau de 2006 dans ces départements ont été créées : le contrôle des usages de l’eau est aujourd’hui effectué dans tous les DOM au sein de services mixtes de police de l’environnement associant l’Onema, l’ONCFS et dans certains cas les Parcs nationaux.
 
Aujourd’hui, le bilan peut être tiré des projets et acquis de ces dix dernières années, et cette dernière édition de la lettre aux partenaires de l’Onema présente une sélection des avancées récentes dans ces départements d’outre-mer… La création désormais imminente de l’Agence française pour la biodiversité, dans laquelle se fondra l’Onema, sera l’occasion de relever de nouveaux enjeux en outre-mer pour protéger les milieux aquatiques, stopper la perte de biodiversité et permettre l'adaptation des territoires au changement climatique. Une agence dans laquelle la préservation des milieux aquatiques gardera toute sa place.
 
Paul Michelet,
Directeur général de l’Onema