Bioindication et évaluation DCE

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.
Jeudi 15 septembre 2016

Bioindication et évaluation DCE


Les écosystèmes aquatiques font partie des milieux naturels les plus significativement impactés par les activités humaines : urbanisation, développement industriel, rejets domestiques et hospitaliers, agriculture intensive, etc. Ces multiples altérations ont profondément transformé certains habitats, fragilisant le continuum fluvial et, au final, altérant le fonctionnement global des écosystèmes et donc la production de biens et services pour la société.
 
Les impacts de ces cumuls de pressions ne peuvent pas être étudiés sur la seule base de la connaissance de la chimie des eaux : le meilleur reflet de l’état de santé d’un milieu est fourni par les caractéristiques des organismes vivants qui le composent. Il s’agit du principe de base de la bioindication, discipline scientifique développée depuis le début du XXe siècle et consacrée en Europe par l’adoption de la DCE en 2000.
 
Nous vous proposons ici une sélection des recherches menées par l'Onema et ses partenaires sur la bioindication et l’évaluation écologique des milieux :
 

 1  Outils de bioindication 

     

 2  Soutien à la biologie 

     

 3  Prospective R&D


Les travaux soutenus par l’Onema dans le domaine de la bioindication ont permis de disposer à ce jour d’un large panel d’outils permettant de mieux cerner l’effet des différentes pressions affectant les milieux, et d’orienter les mesures de restauration mises en œuvre dans les bassins pour reconquérir le bon état.

 

L’évaluation de l’état écologique des masses d’eau s’effectue également à la lumière de paramètres physico-chimiques et hydromorphologiques, que la DCE définit comme éléments de soutien à la biologie, dans la mesure où ceux-ci conditionnent la structure et le fonctionnement des communautés biologiques en place.

 

En dehors des développements accomplis depuis sa création, l’Onema est partie-prenante dans la définition des grandes orientations de la recherche et développement au niveau national et européen, en collaboration avec la Direction Générale de la Recherche de la commission européenne et les partenaires scientifiques nationaux.


Cours d'eau

 Plans d’eau   

 Eaux de transition  

 Eaux cotières
 

 

Cours d'eau

 Plans d’eau

 Eaux de transition

 Eaux cotières








 

 

Finalisation des outils manquants
Finalisation de l’intercalibration
L’évaluation du « bon potentiel » écologique 
Sensibilité aux pressions de type hydromorphologique
Diagnostic intégré de l’état écologique 
Extrapolation spatiale de l’état écologique des cours d’eau
Programmation Aquaref (incertitudes, normalisation et guides méthodologiques)