Témoignage de partenaire

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.
Vendredi 29 juillet 2016

Témoignage de partenaire

 Stéphane Lucet \Ministère en charge de l’écologie


Au travers des chantiers « bioindicateurs »,l’enjeu est de nous doter des moyens d’assurer une évaluation suffisamment précise de l’état écologique des masses d’eau, dans le cadre de la DCE. Les partenaires en charge de la politique de l’eau dans les bassins doivent aussi pouvoir disposer d’outils efficaces. Il en va du suivi de l’efficacité des travaux engagés pour atteindre le bon état écologique. Or, des outils manquaient ou n’étaient pas compatibles avec les critères définis par la DCE. Dans ce domaine, l’Onema intervient pour le compte du ministère en assurant un appui scientifique et technique, de la définition des cahiers des charges à destination des scientifiques, au suivi des travaux et à l’approbation des méthodes, sans oublier leur financement. Cette action s’inscrit dans le temps. Lors du premier cycle DCE, 4 bio-indicateurs étaient disponibles pour la métropole. Des avancées déterminantes ont été réalisées en 2014, avec les départements d’outremer qui se voient dotés de 8 bio-indicateurs adaptés à leur contexte et la livraison de 6 bio-indicateurs complémentaires sur les rivières et les plans d’eau métropolitains. Depuis 2015, 12 d’entre eux sont utilisés dans le cadre de la révision des SDAGE,les autres seront testés de 2016 à 2021.

Stéphane Lucet est chef du pôle DCE pour les eaux de surface continentales au sein de la direction de l’eau et de la biodiversité du ministère en charge de l’écologie