Les jeudis de la restauration : partons sur la Saône à Jassans-Riottier

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.
Jeudi 19 mars 2015

Les jeudis de la restauration : partons sur la Saône à Jassans-Riottier

Les Jeudis se poursuivent avec à présent un nouveau volet, qui porte sur des exemples d’actions d’amélioration de la continuité latérale sur les voies navigables, cours d’eau et canaux français. Chaque quinzaine, vous pourrez découvrir une sélection d’opérations récentes entreprises par une diversité de maitres d’ouvrages. Ces exemples ont été réunis par l’Onema, Voies navigables de France, Compagnie national du Rhône et les agences de l’eau dans un recueil d’expérience sur l’hydromorphologie.

Réouverture d’annexes fluviales sur la Saône à Jassans-Riottier (Ain)
La Saône, navigable depuis la ville de Corre au nord de la Haute-Saône jusqu’à son confluent avec le Rhône, est canalisé et présente une quinzaine d’écluses sur son parcours. Des zones naturelles d’intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF) sont présentes sur toute la vallée de la Saône, dont la ZNIEFF de type 1 « lit majeur de la Saône » qui couvre la commune de Jassans-Riottier. Plusieurs espèces protégées régionalement y sont répertoriées, comme le brochet, le castor et différentes espèces d’oiseaux. Sur ce secteur, l’artificialisation du lit mineur a entrainé une accélération de la fermeture et du comblement des zones humides alluviales.

Dans le cadre du contrat de vallée inondable Saône (2003-2008), les Voies navigables de France, gestionnaires du cours d’eau, ont souhaité restaurer et protéger les zones humides en cours d’atterrissement bordant la Sâone dans le secteur de Jassans-Riottier. Les travaux ont consisté d’une part à retravailler les zones humides existantes ou à en recréer par terrassement, et d’autre part, à végétaliser les berges terrassées et retalutées, notamment au niveau de la connexion entre le lit mineur et l’annexe alluviale, avec le renfort de techniques végétales destinées à limiter l’érosion dû au batillage.

Le suivi écologique réalisé après les travaux a montré une augmentation progressive du nombre d’espèces de poissons capturés dans les zones annexes. Les services techniques de VNF et la municipalité sont satisfaits de cette opération, malgré la pression sur la végétation en place due à la forte fréquentation du site.


Schéma des aménagements réalisés sur le site de Jassans-Riottier (photo : VNF)


Pour en savoir plus