Les jeudis de la restauration : partons sur la Scarpe à Fampoux

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.
Jeudi 18 décembre 2014

Les jeudis de la restauration : partons sur la Scarpe à Fampoux

Les Jeudis se poursuivent avec à présent un nouveau volet, qui porte sur des exemples d’actions d’amélioration de la continuité latérale sur les voies navigables, cours d’eau et canaux français. Chaque quinzaine, vous pourrez découvrir une sélection d’opérations récentes entreprises par une diversité de maitres d’ouvrages. Ces exemples ont été réunis par l’Onema, Voies navigables de France, Compagnie national du Rhône et les agences de l’eau dans un recueil d’expérience sur l’hydromorphologie.

Réouverture de zones humides en bordure de la Scarpe canalisée à Fampoux (Pas-de-Calais)

Dans le département du Pas de Calais, la Scarpe est aujourd’hui canalisée sur les deux tiers de son linéaire. Afin de répondre aux besoins de navigation commerciale et de plaisance entre Arras et Douai, les berges des villes traversées par la Scarpe ont été aménagées par des techniques de génie civil lourdes : des palplanches métalliques. Ces dernières limitent la diversification des habitats et les échanges entre les milieux aquatiques et terrestres conduisant entre autres à une déconnexion progressive des annexes hydrauliques et à une fragmentation de la partie de la vallée de la Scarpe située entre Arras et Vitry-en – Artois, zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique, fragmentation amplifiée par la présence dans ce secteur de plusieurs infrastructures linéaires.

La Communauté urbaine d’Arras, gestionnaire des voies navigables de ce secteur, qui œuvre depuis 2003 pour la réalisation d’actions d’amélioration des continuités écologiques, a choisi de restaurer les marais de Fampoux, corridor écologique d’importance régionale mis en évidence par le schéma d’orientation de la trame verte et bleue du Nord – Pas de Calais.

L’abattage de presque 10 hectares de peupleraies a permis de rouvrir les zones humides, les palplanches métalliques ont été supprimées sur une quinzaine de mètres, le reprofilage en pente douce des berges et l’aménagement d’ouvrages de gestion hydraulique ont permis de connecter aux frayères créées à la Scarpe.

Les premiers résultats ont montré la présence de brochetons dans les frayères un an après les travaux. La poursuite des suivis sur la faune et la flore et leur analyse permettront de confirmer les tendances observées.

Cette opération a permis de concilier à la fois le maintien et le développement de la navigation et l’amélioration écologique du site et a su prendre en compte une gestion adaptée de la fréquentation du site par le public pour garantir sa préservation.


Création de la mare principale du marais Verlaine - hiver 2010. Recolonisation naturelle de la végétation suite aux travaux de création de mare au niveau des Marais de Verlaine - printemps 2011. Dispositif de gestion de la frayère assurant la connexion entre cette dernière et la Scarpe canalisée - printemps 2013. (photos : Communauté urbaine d’Arras). Vue aérienne des marais de Fampoux après restauration (photo : Agence de l’eau Artois-Picardie).


Pour en savoir plus