Les jeudis de la restauration : partons sur l’Escaut à Fresnes

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.
Jeudi 04 décembre 2014

Les jeudis de la restauration : partons sur l’Escaut à Fresnes

Les Jeudis se poursuivent avec à présent un nouveau volet, qui porte sur des exemples d’actions d’amélioration de la continuité latérale sur les voies navigables, cours d’eau et canaux français. Chaque quinzaine, vous pourrez découvrir une sélection d’opérations récentes entreprises par une diversité de maitres d’ouvrages. Ces exemples ont été réunis par l’Onema, Voies navigables de France, Compagnie national du Rhône et les agences de l’eau dans un recueil d’expérience sur l’hydromorphologie.

Création de lagunes sur l’Escaut à Fresnes-sur-Escaut (Nord)

L’Escaut, fleuve européen utilisé pour la navigation, a connu de lourds travaux de canalisation et présente sur la majorité de son linéaire des berges rectifiées à fortes pentes, avec pour conséquence l’absence de véritable échange pour les espèces entre le chenal principal et les annexe hydrauliques.

Dans le cadre des travaux d’agrandissement du gabarit de l’Escaut menés par Voies navigables de France pour faciliter la navigation entre le bassin parisien à la Belgique et Pays Bas, un diagnostic morphologique et écologique des berges et digues a été réalisé et a permis d’identifier des mesures compensatoires. Des lagunes stagnantes et semi-stagnantes à Fresnes-sur–Escaut ont ainsi été réalisées afin d’améliorer les connexions latérales et le développement de la biodiversité. Les travaux, qui s’étendent sur 18 hectares, ont consisté à débroussailler, abattre des arbres non-inféodés au milieu, à terrasser les annexes hydrauliques et effectuer des plantations.

Les premières pêches électriques ont montré que les zones lagunaires créées, présentant des habitats disponibles pour la faune piscicole, ont été rapidement colonisées par les mêmes espèces que celles trouvées dans le chenal principal, comme l’anguille, le chabot ou la loche franche. La présence de ces espèces dans les zones lagunaires montre l’amélioration de la connexion latérale entre le chenal principal et les zones annexes.

Dans le cadre de la mise au gabarit de l’Escaut, d’autres zones humides ont été créées par VNF, notamment une lagune de 17 000 m² à Bruay-sur-l’Escaut.


La prairie en bord de l’Escaut avant la création des lagunes - janvier 2010 (photo : Voies navigables de France). Création des lagunes stagnantes et semi-stagnantes sur l’Escaut - été 2010 (photo : DPPMA du Nord). Vue aérienne des lagunes de Fresnes, juste après leur création - septembre 2010 (photo : Voies navigables de France). Les lagunes recréées sur l’Escaut, un an et demi après les travaux - septembre 2012 (photo : Agence de l’eau Artois-Picardie).


Pour en savoir plus