Les jeudis de la restauration : partons sur la Scarpe à Arras

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.
Jeudi 06 novembre 2014

Les jeudis de la restauration : partons sur la Scarpe à Arras

Les Jeudis se poursuivent avec à présent un nouveau volet, qui porte sur des exemples d’actions d’amélioration de la continuité latérale sur les voies navigables, cours d’eau et canaux français. Chaque quinzaine, vous pourrez découvrir une sélection d’opérations récentes entreprises par une diversité de maitres d’ouvrages. Ces exemples ont été réunis par l’Onema, Voies navigables de France, Compagnie national du Rhône et les agences de l’eau dans un recueil d’expérience sur l’hydromorphologie.

Aménagement des berges en génie végétal et mise en place de zones annexes sur la Scarpe canalisée à Arras (Pas-de-Calais)

Dans le département du Pas de Calais, la Scarpe est aujourd’hui canalisée sur les deux tiers de son linéaire. Afin de répondre aux besoins de navigation commerciale et de plaisance entre Arras et Douai, les berges des villes traversées par la Scarpe ont été aménagées par des techniques de génie civil lourdes : des palplanches métalliques. Ces dernières limitent la diversification des habitats et les échanges entre les milieux aquatiques et terrestres conduisant entre autres à une déconnexion progressive des annexes hydrauliques.

La Communauté urbaine d’Arras, gestionnaire des voies navigables de ce secteur, a souhaité agir pour améliorer les continuités écologiques et répondre à l’objectif de bon potentiel écologique de la directive cadre sur l’eau (DCE). En partenariat avec l’agence de l’eau Artois Picardie, la Communauté urbaine a lancé des travaux notamment de suppression de palplanches, de retalutage en pente douce et de stabilisation des berges grâce à des techniques de génie végétal adaptées aux contraintes hydrauliques.

Ces travaux ont permis d’améliorer la qualité des habitats aquatiques et terrestres et leur diversification. Un recensement avant aménagement a mis en évidence la présence d’espèces patrimoniales, dont une menacée de disparition. Des inventaires sont prévus dans un délai de cinq ans après les travaux pour évaluer les effets sur l’évolution des effectifs des espèces présentes. Ce projet a permis de concilier à la fois la valeur écologique du site et l’usage de navigation et loisirs associées, ainsi que de répondre à une demande croissante des riverains et usagers. L’aménagement des berges en génie végétal devrait se poursuivre.


Protection de berges en palplanches avant travaux de restauration des berges - Automne 2010. Aménagement des berges par retalutage et installation de plantations - Automne 2012. Erosion et dégradation des berges au niveau de la zone de retournement sur la Scarpe - Automne 2010. Retalutage des berges et création d’une roselière par fermeture de la zone de retournement - Automne 2012. (photos : Communauté urbaine d’Arras)


Pour en savoir plus