Qualité de l’eau et territoires ruraux - gestion des pollutions diffuses

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.
Mercredi 16 mars 2016

Qualité de l’eau et territoires ruraux - gestion des pollutions diffuses

Les pollutions diffuses agricoles sont l’une des causes principales de la dégradation des masses d’eau en France et en Europe.

L’état des lieux 2013 réalisé dans le cadre de la DCE et les nouveaux SDAGE 2016-2021 montrent que la maitrise des pollutions par l’azote, les pesticides, le phosphore reste une véritable priorité. Les principaux objectifs des SDAGE sont de favoriser les systèmes de cultures permettant de réduire la pression azotée et la pression en produits phytosanitaires, de limiter les transferts de polluants dans le paysage, de lutter contre l’eutrophisation des milieux aquatiques, de mettre en place des dispositions renforcées dans les Plans d’action régionaux de la directive nitrate, de cibler les actions sur des zones à enjeux, de mener des actions de sensibilisation et de formation.

Parmi les priorités, les pouvoirs publics ont décidé de porter un effort particulier sur 1 000 captages d’eau potable particulièrement menacés par les pollutions diffuses. L’Onema apporte un appui technique et scientifique particulier aux collectivités pour les aider à mettre en place des plans d’action les plus efficients possibles, en tenant compte des contextes socio-économiques locaux.

Contacts : Claire Billy - Nolwenn Bougon

Participants AFB : Laurent Beaulaton, Thierry Tormos, Pierre-François Staub, Olivier Perceval, Delphine Loupsans, Julien Gauthey

 Principaux résultats  

 

  Axe thématique : « Aide à l’état des lieux et à la planification - Large Echelle »  

 

    Aide à la caractérisation des pressions et du milieu

1.1   Participation à l’amélioration de la connaissance des pressions et caractérisation du milieu.

  • L’objectif est de fournir aux gestionnaires des éléments de connaissance permettant d’identifier les facteurs potentiels de dégradation de la qualité de l’eau. Ces données sont relatives aux systèmes de culture, pratiques agricoles, caractéristiques du milieu (éléments du paysage, contexte géologique, contexte pédologique, drainage, capacité d’infiltration….). De plus, elles alimentent les outils pression-impact (sous-thème 2).

1.2   Participation à l’élaboration de méthodologies d’acquisition innovantes

  • L’objectif est d’acquérir et/ou compléter les données précédemment citées en utilisant des méthodologies innovantes (drone, LIDAR…). Elles permettent de faciliter la description du territoire à une large échelle, en limitant les analyses de terrain.
  • A moyen terme (3 à 5 ans), l’objectif est de lancer des études sur la pertinence de ces technologies pour décrire le territoire vis-à-vis des éléments du paysage ayant un rôle sur la qualité des eaux en milieu rural.

 

    Développement d’outils pression/impact pour le diagnostic et la prospective à large échelle

2.1   Evaluation du risque de contamination par les nutriments  

Les objectifs sont de :

  • proposer des outils nationaux permettant d’estimer le risque de contamination des eaux de surface et des eaux souterraines par les nutriments (N et P) et adaptés aux besoins des acteurs ;
  • mutualiser les outils et mettre en cohérence les approches existantes et d’accompagner et donner des clés d’interprétation aux acteurs de bassin

2.2   Evaluation du risque de contamination par les produits phytosanitaires

Les objectifs sont de :

  •  Proposer des outils nationaux permettant d’estimer le risque de contamination des eaux de surface et des eaux souterraines par les produits phytosanitaires et adaptés aux besoins des acteurs ;
  • de mutualiser les outils et mettre en cohérence les approches existantes et d’accompagner et donner des clés d’interprétation aux acteurs de bassin.

 

   Estimation de l’évolution de l’état des milieux

3.1   Développement et mise à disposition de méthodes de suivi innovantes applicables à l’échelle nationale

  • L’objectif est de développer et de mettre à disposition des méthodes innovantes pour un suivi temporel optimisé de l’état de contamination des milieux vis-à-vis des pollutions diffuses d’origine agricole (outils intégratifs ou méthodes de mesure haute fréquence).

3.2   Développement et mise à disposition d’indicateurs de la qualité de l’eau vis à vis des produits phytosanitaires

  •  L’objectif est de développer des indicateurs nationaux d’évolution de la qualité de l’eau vis à vis des produits phytosanitaires. — Un premier objectif est de définir un indicateur national de risque prenant en compte d’une part les pressions sur le milieu et d’autre part les caractéristiques du milieu.

  •  Le deuxième objectif est de définir un indicateur national d’impact sur le milieu par typologie agro-pédo-climatiques en prenant en compte les concentrations mesurées dans les réseaux nationaux de surveillance de la qualité des eaux.

 

  Axe thématique : « Gestion de la qualité de l’eau à l’échelle du territoire »  

 

   Aide au diagnostic des bassins versants

4.1   : Synthèse et analyse des outils existants

  • L’objectif est de cibler les besoins en termes de développement d’outils et/ou de guide d’interprétation et d’utilisation de ces outils. Des revues bibliographiques ont été réalisées. Il faut maintenant valoriser auprès des opérationnels et de faire ressortir les besoins restant.

4.2   : Développement d’outils de modélisation et d’indicateurs pour le diagnostic et la prospective à l’échelle du bassin versant

  • L’objectif est de développer des outils de modélisation à l’échelle du bassin versant si des manques sont identifiés et d’adapter les outils existants pour une utilisation opérationnelle si besoin. Cela comprend les aspects techniques mais aussi les aspects socio-économiques.

 

  Mise en place de solutions de gestion de l’eau : Aménagement du territoire et Mesures agronomiques

5.1   Etude de la complémentarité des méthodes curatives et des méthodes préventives

  • L’objectif est d’étudier et d’estimer la part de l’impact des mesures agronomiques et celle des aménagements du territoire sur la qualité de l’eau à l’échelle du bassin versant.

5.2   Appui à la mise en place de solutions d’aménagement du territoire

  • L’objectif est d’aider les gestionnaires de bassin versant à mettre en place sur leur territoire des zones tampons permettant de limiter les transferts de polluant vers les eaux de surface. Les actions menées visent à aider au choix de la localisation, au dimensionnement des ouvrages, et de fournir des informations sur le contexte réglementaire.

 

5.3   Acquisition de références sur les typologies de fonctionnement via un réseau de sites pilotes (impact du contexte agro-pédo-climatique, du fonctionnement hydrologique et des effets de changements).

  • L’objectif est mettre en place un réseau de sites ou territoires pilotes permettant de synthétiser, mutualiser et exploiter les connaissances acquises sur les observatoires existants (recherche ou opérationnel). Pour les gestionnaires, par analogie avec leur territoire, cette mise en réseau permettra de fournir des éléments de compréhension et des critères de choix pour les actions à mettre en place à l’échelle du bassin versant.

 

   Etude des mécanismes engendrant le phénomène d’eutrophisation

6.1   Evaluer les apports de N et de P d’origine fluviatiles vers différents milieux récepteurs : cours d ‘eau, plans d’eau et zones littorales

Les objectifs sont de faire :

  • un bilan des méthodes de calcul de flux existantes pour les bassins versants disposant d’un suivi de la qualité de l’eau et
  • une préconisation de suivi minimal à mettre en place pour l’utilisation de ces méthodes et enfin,
  • un bilan des méthodes de modélisation existantes pour les bassins non instrumentés.

6.2   Impact des apports de N et P sur l’eutrophisation des zones littorales

  • L’objectif est de relier l’eutrophisation des zones littorales aux flux de N et de P arrivant des cours d’eau et des fleuves continentaux. Ces travaux visent à définir l’impact de la réduction des flux sur l’eutrophisation via des outils de modélisation.

 

  Axe thématique : « Captages Grenelles »  

 

   Appui à la construction d’un Centre de ressource « Captages »

7.1   Préfiguration du centre de ressource

  • L’objectif est de Proposer une structure, les attendus et les objectifs d’une cellule d’appui captages pour les maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre, ayant pour objectif la capitalisation des connaissances sur les relations agriculture et qualité des eaux, dans le cadre de l’élaboration des plans d’actions sur les aires d’alimentation de captage.

7.2   Production de documents techniques et opérationnels pour le centre de Ressources

L’objectif est de produire des documents techniques et opérationnels qui alimenteront le centre de ressources :

  • Rédaction du cahier des charges du système d’information du Centre de Ressources,
  • Réalisation d’un guide d’aide à la mise en œuvre du DTPA sur les Aires d’Alimentation de Captages,
  • Synthèse des outils pression-impact existants etc… .,

 

  Aide à la mise en place de plans d’actions dans les Aires d’Alimentation de Captages

8.1   Prise en compte des solutions techniques dans la construction des plans d’action

Les objectifs sont de :

  • identifier les outils de modélisation existants pour aider à la mise en place des plans d’action sur le territoire,
  • proposer des outils et des méthodes innovants sur des captages au mode d’alimentation « mixte » (surface/souterrain)
  • faire une synthèse de l’efficacité des actions mises en place pour la protection des captages et d’après la bibliographie et en fonction des typologies du milieu.

8.2   Intégration des aspects socio-économiques dans la construction des plans d’action

  • L’objectif est de fournir des éléments méthodologiques afin de réaliser un diagnostic territorial socio-économique sur une Aire d’Alimentation de Captage et d’articuler celui-ci avec le diagnostic des pressions. La connaissance du contexte socio-économique du territoire permet d’identifier les leviers et points de blocage pour la mise en place d’actions techniques et donc d’adapter le contenu du plan d’action.