Les jeudis de la restauration : partons sur le Soanan et la Maria

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.

Les jeudis de la restauration : partons sur le Soanan et la Maria

 

Chaque jeudi, nous vous proposons de découvrir un ou deux exemples de restauration hydromorphologique d’un cours d’eau français, entrepris par un maître d’ouvrage, avec parfois de nombreux partenaires. Ces exemples, anciens ou plus récents, ont été réunis par l’Onema et les agences de l’eau dans un recueil d’expériences sur l’hydromorphologie.

 

 

Effacement du seuil des Brosses sur le Soanan

 

 

Dans le cadre du contrat de rivière de l’Azergues et ses affluents, le syndicat mixte pour le réaménagement de la plaine des Chères et de de l’Azergues a pu procéder à l’effacement du seuil des Brossesdans le but d’améliorer la libre circulation piscicole et le transit sédimentaire sur le Soanan. La solution d’effacement total a été retenue par rapport à mise en place d’une passe à poissons pour des raisons de couts et d’absence d’usages et par rapport à l’arasement puisque le site ne présentait pas de risque d’érosion régressive dommageable.


Vue aval du seuil des Brosses avant effacement - Août 2010 (photo Frédéric Fromager - Onema) ; et vue aval du seuil des Brosses après travaux d’effacement - Septembre 2010 (photo Pierre Gadiolet - SMRPCA)

   L’effacement du seuil des Brosses a permis de rouvrir 2,5 km de cours d’eau et de zones de frayères potentielles pour la truite fario. Les suivis entrepris montrent l’apparition de faciès diversifiés dans l’ancienne zone de retenue et une remobilisation des sédiments à l’amont de l’ancien ouvrage. Ces changements semblent dynamiser les populations de chabot et de juvéniles de truite fario, dont les densités ont augmenté significativement dans la zone restaurée, et, dont une activité de fraie a été observée pour la truite sur les substrats nouvellement disponibles en aval.

 
En savoir plus sur la L’effacement total ou partiel d’obstacles transversaux
 

Effacement du seuil de Cussy sur le ruisseau de la Maria

 

 
La retenue du seuil de Cussy avant travaux ; et le ruisseau de la Maria en octobre 2004, à la fin des travaux de restauration. (photos DR - Onema)

   L’effacement du seuil de Cussy sur le ruisseau de la Maria a été réalisé par le Parc naturel régional du Morvan dans le but de rétablir la continuité écologique. Cette opération a été mise en œuvre grâce à une démarche partenariale entre le parc, la fédération départementale de la pêche et en accord avec le syndicat d’eau potable et la commune de Moulins-Engilbert qui ne voyaient plus d’utilité à cet ouvrage (perte d’usage d’alimentation en eau potable en 1951). Cette opération a permis de reconnecter 9 kilomètres de cours d’eau et de restaurer des habitats favorables à la truite suite au rétablissement du transit sédimentaire vers l’aval. Les suivis entrepris avant et après les travaux ont mis en évidence la recolonisation rapide du secteur en amont par la truite et de l’ancienne emprise de la retenue par les chabots. Cet effacement a contribué au rétablissement d’un équilibre en matière de répartition d’habitats de reproduction exploités par la truite.