Témoignage de partenaires

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.

Témoignage de partenaires

Gaël Olivier / Onema Auvergne-Limousin

 

Nous mettons en œuvre les protocoles Alber et Charli depuis début 2011 : d’abord sur quelques lacs de taille assez limitée, notamment du réseau de contrôle opérationnel (RCO), pour valider la méthode, et à partir de 2012 sur tous les plans d’eau du Réseau de contrôle et de surveillance (RCS), soit 22 sites dans notre périmètre. La phase de terrain nécessite entre une demi-journée et plusieurs jours pour les systèmes très étendus, comme Grandval et ses 111 km de berges. Les outils cartographiques sont d’une remarquable précision, à tel point que l’on pourrait presque se passer du GPS. Une fois le SIG pris en main, le protocole de saisie est très facile à mettre en oeuvre, même si l’opération reste assez longue. Au final, Alber et Charli permettent de réunir une véritable somme d’informations en vue d’un diagnostic. L’outil trouve cependant sa limite, à mon sens, pour les barrages à fort marnage – où la "rive" que l’on étudie se trouve le plus souvent plusieurs mètres au-dessus du niveau de l’eau. Mais dans tous les cas, la démarche nous donne aussi l’occasion de redécouvrir chaque plan d’eau, dans ses moindres recoins : c’est une valeur ajoutée précieuse !

Gaël Olivier est chargé des milieux à l’unité « connaissance » de la délégation interrégionale Auvergne-Limousin de l’Onema

Septembre 2012
Les temps forts 2011