Les jeudis de la restauration des cours d’eau : Partons sur le Colostre

Les jeudis de la restauration des cours d’eau : Partons sur le Colostre

 

Chaque jeudi, nous vous proposons de découvrir un ou deux exemples de restauration de la continuité écologique d’un cours d’eau français, entrepris par un maître d’ouvrage, avec parfois de nombreux partenaires. Ces exemples, anciens ou plus récents, ont été réunis par l’Onema et les agences de l’eau dans un recueil d’expériences sur l’hydromorphologie.

Remise en eau des méandres du Colostre (Alpes-de-Haute-Provence)

Dans les Alpes de Haute-Provence, le Colostre, affluent du Verdon, parcourt 36 km de long. Dans les années soixante, des aménagements hydrauliques modifiant le profil en long du cours d’eau - recalibrage, rectification du cours d’eau et créations de seuils - sont entrepris. Ils dégradent les habitats du cours d’eau et cause une érosion des berges importante.

 

Le Colostre recalibré, avant les travaux de restauration (1999).

 

Un des méandres du Colostre remis en eau (2009)
 

Dans le but de restaurer les habitats de la truite fario, la Fédération pour la pêche et la protection du milieu aquatique des Alpes de Haute Provence a réalisé le reméandrage d’une partie du Colostre dans le Parc naturel régional du Verdon. Treize méandres ont été restaurés grâce à l’obturation du chenal rectiligne artificiel à l’aide de seuils submersibles. Le cours d’eau a retrouvé un faciès courant diversifié sur 11 km, favorable à la reproduction et la croissance de la truite. Cette opération a été valorisée dans la presse locale et a permis à la fédération de remporter le trophée halieutique.

En savoir plus sur la remise en eau des méandres du Colostre