Les jeudis de la restauration des cours d’eau : Partons sur le Nant de Sion

Les jeudis de la restauration des cours d’eau : Partons sur le Nant de Sion

Chaque jeudi, nous vous proposons de découvrir un ou deux exemples de restauration de la continuité écologique d’un cours d’eau français, entrepris par un maître d’ouvrage, avec parfois de nombreux partenaires. Ces exemples, anciens ou plus récents, ont été réunis par l’Onema et les agences de l’eau dans un recueil d’expériences sur l’hydromorphologie.

 

Le reméandrage du Nant de Sion

D’une longueur de 3,4 kms, le Nant de Sion a été fortement recalibré et rectifié sur ses deux tiers aval. Ces travaux ont homogénéisé les paramètres physiques du cours d’eau, faisant disparaitre les habitats favorables à l’ombre commun, le vairon et la loche. Conséquence : la population d’ombre commun diminue de façon importante.
   
Le reméandrage du Nant de Sion, réalisé par le Syndicat mixte d’aménagement de l’Arve et de ses abords en vue de restaurer les conditions hydrauliques favorables à l’ombre commun, a permis d’augmenter le linéaire du ruisseau de 50 m et de diversifier les faciès d’écoulement. L’étude de suivis, une fois aboutie, permettra une évaluation de l’opération sur le peuplement piscicole.

 

En savoir plus sur le Le reméandrage du Nant de Sion, consulter des informations complémentaires sur les suivis réalisés
 
  En savoir plus sur Le reméandrage
  Retrouver le recueil d’expériences sur l’hydromorphologie, avec une sélection possible par bassin et/ou type d’opération.
  Consulter la totalité des jeudis de la restauration déjà parue.