Changeons de point de vue sur l’eau : la campagne d’information nationale

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.

Changeons de point de vue sur l’eau : la campagne d’information nationale

En France métropolitaine et en Outre-Mer, les schémas directeurs d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) 2010-2015, ont été adoptés et sont entrés en vigueur depuis le 22 décembre 2009 pour une durée de 6 ans. Pour chaque bassin hydrographique, ils définissent les orientations fondamentales d’une gestion équilibrée de la ressource et les objectifs de quantité et qualité des eaux.

Chaque SDAGE est complété par un programme de mesures (appelé aussi plan d’actions) qui identifie les principales actions à conduire d’ici 2015 pour atteindre les objectifs énoncés et issus de la directive cadre européenne sur l’eau et du Grenelle de l’environnement.

Ces plans d’actions comprennent des actions bien connues et traditionnelles comme la lutte contre toutes les pollutions qu’elles soient d’origine domestique, industrielle ou agricole. Mais ils intègrent également de nouveaux projets issus du Grenelle de l’environnement comme la restauration des cours d’eau et la préservation des aires d’alimentation des captages et la gestion commune de l’eau et de l’espace.

Ces trois champs nouveaux d’intervention sont encore mal connus des collectivités locales. Or, pour atteindre d’ci 2015, les objectifs de qualité pour nos rivières, lacs, nappes souterraines et littoral le concours de tous est indispensable, et notamment de ceux qui agissent au quotidien dans les collectivités locales.

Favoriser l’émergence de projets pour protéger les aires d’alimentation de captages et restaurer les cours d’eau est donc nécessaires. C’est pourquoi, l’Onema, les agences de l’eau en lien avec le Ministère du développement durable ont lancé une campagne de sensibilisation auprès des collectivités locales.

Cette campagne « changeons de point de vue sur l’eau » montre qu’une action engagée pour la préservation de la ressource en eau a des effets bénéfiques sur le développement durable des territoires. Pour cela, elle s’appuie sur des témoignages d’élus qui mettent en œuvre les actions préconisées par les SDAGE. Ils démontrent ainsi que ces actions sont possibles et reproductibles.

La campagne se déroule en quatre volets et s’étale sur plusieurs années.

 

  1er volet    : Les élus et la restauration de la qualité de l’eau dans les aires d’alimentation des captages d’eau potable.

Enjeu du Grenelle de l’environnement et enjeu de santé publique, la restauration de la qualité des ressources pour l’eau potable est aussi un enjeu pour préserver les milieux aquatiques.les collectivités locales doivent aujourd’hui prendre des mesures pour stopper la dégradation de la qualité de l’eau dans les aires d’alimentation de leurs captages. Diminuer la pollution à la source, réduire l’utilisation des pesticides et limiter l’apport d’engrais, éviter les sols nus après récolte, etc. La 1ère série de témoignages d’élus porte sur des actions réussies de protection de ces captages.
 Dossier de presse

 2e volet   Les élus et la restauration des rivières pour un bon état des eaux

Enjeu phare pour l’atteinte du bon état des eaux, la restauration des cours d’eau offre de nombreux bénéfices : développement de la biodiversité, amélioration du fonctionnement naturel de la rivière, gestion des inondations, continuité écologique... De nombreuses actions de restauration sont aujourd’hui menées à diverses échelles territoriales associant de nombreux acteurs. La deuxième série de témoignage va à la rencontre des élus engagés dans des projets de restauration de leurs cours d’eau.

 Dossier de presse


 3e volet   : Les élus et la restauration des zones humides

Marais, tourbière, prairie humide, lac naturel, lande humide, marais salant, vasière, lagune,… les milieux humides sont de véritables réservoirs de biodiversité et jouent un rôle primordial dans la régulation de la ressource en eau : épuration de l’eau, prévention des crues, soutien des débits …Cette troisième série de témoignages montre la diversité des actions engagées localement pour préserver les zones humides encore intactes ou restaurer des zones humides dégradées.
 Dossier de presse 


 4e volet  Les élus et leur engagement en faveur de l’association du public aux actions de préservation de l’eau

Les exemples recueillis sont variés : des habitants participent à l’écriture d’un film sur leur rivière, un panel de citoyens est associé à l’élaboration d’un Sage, des réunions publiques sont organisées pour une meilleure appropriation des zones humides par les habitants, etc. Ils illustrent tous une volonté des élus locaux d’associer le plus grand nombre aux actions et aux décisions qui concernent l’eau. Cette campagne est lancée en parallèle de la consultation du public sur les grands enjeux de l’eau.
Dossier de presse