Onema et Irstea de concert pour la sauvegarde de l’esturgeon

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.

Onema et Irstea de concert pour la sauvegarde de l’esturgeon

C’est dans les années 1960 que la sonnette d’alarme a été tirée par les scientifiques sur une possible extinction de l’esturgeon européen (Acipenser sturio). A partir des années 1980, des efforts scientifiques importants sont mis en œuvre pour sauvegarder la population d’esturgeons du danger et pour restaurer cette espèce avec une stratégie de conservation ex-situ. Retour sur une coopération au long cours entre Onema et Irstea.

 

L’Onema apporte son appui technique au plan de réintroduction de l’esturgeon

 

Depuis 2007, date de création de l’établissement, l’Onema avec le service départemental de la Gironde, la direction interrégionale sud-ouest travaille de concert avec Irstea de Bordeaux à cet effort de repeuplement dans le bassin de la Gironde.

Les équipes de l’Onema assistent Irstea sur le choix des zones de lâchers des alevins. Grâce à leur connaissance des milieux, ils sélectionnent les sites les plus adaptés au développement des juvéniles. Ainsi, si les agents de l’Onema ont connaissance d’une pollution sur des frayères, lieu de vie, de reproduction de l’esturgeon, ils déconseillent un lâcher sur ce lieu. Depuis le début de l’année 2012, l’Onema a appuyé l’association "Migado" lors des 14 lâchers qui ont été réalisés. Présent au sein du comité de pilotage qui élabore les stratégies de repeuplement, l’Onema travaille également à la préservation des habitats et dans le cadre réglementaire exerce des contrôles (police de l’eau).


L’Onema veille ainsi à ce que les aspects réglementaires liés à cette espèce strictement protégée soient respectés ; par exemple, des captures accidentelles d’esturgeons sont possibles. Un système d’alerte qui permet aux équipes de l’Onema de se rendre sur place dès qu’un pêcheur signale une capture pour l’aider à identifier l’espèce capturée a été mis en place. Autre exemple, dans le cadre de ses missions de police administrative, l’Onema donne des avis techniques sur des dossiers de travaux sur les rivières qui peuvent avoir un impact sur les zones de développement de l’esturgeon. Plus récemment et au niveau national dans le cadre du plan national de restauration de l’esturgeon européen, l’Onema appuie des travaux de R&D permettant l’amélioration des techniques d’élevage et la caractérisation des préférences d’habitats, lieux dans lesquels l’esturgeon déroule son cycle de vie afin de trouver des solutions pour optimiser la survie en milieu naturel des esturgeons issus de la reproduction réalisée en captivité.


Ces recherches financées par l’Onema portent sur des tests comportementaux (performance de nage, capacité à se nourrir ou à survivre face aux prédateurs) en milieu contrôlé qui seront utilisés pour comparer l’efficacité des différentes méthodes d’entrainement sur les capacités adaptatives des juvéniles produits.



 

La collaboration Onema- Irstea en Recherche et Développement : 3 axes principaux

 

Une collaboration riche et ancienne, dont l’esturgeon est aujourd’hui une des parties les plus visibles et qui illustre à la fois l’attente de tous les partenaires et les résultats qui commencent à venir et récompenser les efforts des chercheurs depuis toutes ces longues années.

 1  Les poissons migrateurs et notamment 2 espèces :  l’esturgeon et l'anguille 

avec une modélisation sur les populations d’anguilles dans le cadre du règlement européen et du plan national de gestion de l’anguille.

En savoir +

 2  Dans le cadre de la DCE amélioration des bio indicateurs (Indice Poisson, végétaux) ou modélisation des connaissances de l’hydromorphologie des cours d’eau ;

 

En savoir +

 3  Avec les pôles de R&D de l’Onema, un travail sur le perfectionnement et les tests de nouveaux dispositifs de franchissement, et des conditions hydrauliques.

 

En savoir +
Des efforts qui portent leurs fruits
En 1994, deux programmes européens LIFE Nature portés par EPIDOR avec le Cemagref (actuel Irstea) ont permis des avancées significatives dans le domaine de la connaissance de la biologie et du comportement de cette espèce - notamment en milieu estuarien. Une politique de sensibilisation des usagers s’est également mise en place. Les programmes Life Nature sont financièrement soutenus par l’Union européenne, le ministère chargé de l’environnement, l’agence de l’eau Adour- Garonne, les régions Aquitaine et Poitou- Charentes, les départements de Charente- Maritime et de Gironde, pour un montant total de 2,3 millions d’euros. En 2007, les recherches conduites par Irstea et ses partenaires ont abouti, dans la station expérimentale de Saint-Seurin-sur-l’Isle en Gironde, aux premières reproductions artificielles à partir de spécimens élevées en captivité. Depuis ces premières reproductions artificielles, la population d’esturgeons dans le bassin de la Gironde est soutenue par des alevinages réguliers, c’est-à-dire par des lâchers d’esturgeons.


 

Pour les années 2010 à 2012, l’Onema a financé les recherche sur l’esturgeon pour un montant de 140.000 euros. Pour 2014-2015 c’est une aide de 198 000 euros au programme de recherche et une participation de 25% à l’extension de la station.

  
Contact Onema :
Jean-Marie Hamonet