Les jeudis de la restauration : partons sur le Thoré

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.
Jeudi 25 septembre 2014

Les jeudis de la restauration : partons sur le Thoré

Chaque jeudi, nous vous proposons de découvrir un ou deux exemples de restauration hydromorphologique d’un cours d’eau français, entrepris par un maître d’ouvrage, avec parfois de nombreux partenaires. Ces exemples, anciens ou plus récents, ont été réunis par l’Onema et les agences de l’eau dans un recueil d’expériences sur l’hydromorphologie.

Effacement du seuil de Carayon sur le Thoré (Tarn)

Le Thoré, affluent de l’Agout est soumis à de multiples pressions, liées à l’irrigation pour l’agriculture, à la présence de seuils et barrages, à l’enrochements des berges ainsi qu’à la rectification de son lit. Ceci a pour conséquence une modification de son régime hydrologique avec l’accentuation des étiages en été et des phénomènes d’érosion.

Le bassin versant du Thoré est couvert par un plan d’actions et de prévention des inondations (PAPI), au travers duquel des actions sont mises en œuvre pour la gestion des inondations à une échelle cohérente. C’est dans ce cadre que le syndicat mixte du bassin de l’Agout réalise l’effacement complet du seuil de Carayon (hauteur : 0,9 m), et la restauration d’un champ d’expansion de crue sur le Thoré. La réalisation de cette opération répond également à l’enjeu de la continuité écologique sur le secteur (cours d’eau classé) avec la réouverture de 3 km de linéaire de cours d’eau et la remobilisation des sédiments auparavant bloqués dans la retenue. Les suivis hydromorphologiques montrent une reconstitution des habitats courants favorables aux espèces de poissons rhéophiles.

Toutefois, il n’est pas encore possible de constater l’effet de la suppression de ce seuil puisqu’aucune crue n’a encore eu lieu depuis la réalisation des travaux. La population riveraine est satisfaite qu’une action de protection des infrastructures contre les débordements locaux ait été mise en place. Dans le cadre de ce SAGE, il est prévu de réaliser une étude globale sur la totalité des ouvrages situés sur le Thoré afin de proposer des solutions pour le rétablissement de la continuité piscicole.


Vue aval du seuil de Carayon, avant effacement, ponctué par plusieurs brèches sur le déversoir (juillet 2011) ; Vue aval du seuil de Carayon au tout début des travaux de restauration (juillet 2011) ; Les piles du pont en aval du seuil ont été dégagées afin de faciliter le passage des crues (septembre 2011) ; Contournement du débit du cours d’eau par la mise en place d’un batardeau lors des travaux d’effacement (septembre 2011) ; Vue du site après effacement de l’ouvrage (octobre 2011) ; Vue de l’ancien seuil de Carayon après les travaux d’effacement (décembre 2011). Photos : Yannick Ramadier – Onema


Pour en savoir plus