Le 1er janvier 2017, l’Onema, l’Agence des aires marines protégées, Parcs nationaux de France et l’Atelier technique des espaces naturels regroupent leurs compétences pour fonder l’Agence française pour la biodiversité. Les ressources techniques et scientifiques continuent à être mises à jour.

Europe et international

Europe et international

L’activité de l’Onema est en lien très direct avec les politiques européennes dans le domaine de l’eau et de l’environnement en général. Qu’il s’agisse de la recherche, de la politique de surveillance ou encore de la mise en œuvre de la réglementation, tous les métiers de l’Onema sont plus ou moins concernés par les orientations européennes et actions internationales. Dans ce contexte, l’établissement travaille de intégrer l’Europe et son potentiel dans ses activités en renforçant, par apport technique, la capacité française dans les négociations internationales et la mise en œuvre des directives européennes, en contribuant à la dynamique de recherche/développement/innovation en Europe, et en permettant la promotion de l’AFB par la mise en visibilité et la valorisation de son expertise et son savoir-faire.

Contact : Frédérique Martini

  Priorités d’action 2013-2018  

 

   Apport d’expertise de l’Onema pour renforcer le potentiel français dans les négociations internationales et la mise en œuvre des directives européennes

Objectif général : soutenir par la connaissance et l’expertise la conception au niveau international (en priorité européen) des politiques « eau et milieux aquatiques » et leur mise en œuvre avec mobilisation effective et reconnue des experts de l’Onema devenu AFB.
Finalités opérationnelles

1.1   Apporter de l’expertise technique, scientifique et opérationnelle à la DEB, instance nationale négociatrice des politiques « eau et milieux aquatiques », et aux Agences de l’eau, chargées de leur mise en œuvre

  • Contribuer auprès de la DEB, dans le cadre de sa stratégie d’action européenne, à l’apport de positions françaises sur les textes, initiatives, communications, consultations de l’Union européenne, avec veille sur de futurs textes européens dans les domaines concernant de manière directe ou indirecte l’eau et les milieux aquatiques – (DAST, DCIE, DCUAT avec délégation Bruxelles).
  • Faire valoir la connaissance française en confirmant le positionnement de l’Onema en contributeur et soutien technique et scientifique auprès de la DEB aux travaux de la WFD CIS 2013-2015* en lien avec les groupes nationaux idoines (ex. SCG, intercalibration, e-flows, surveillance substances prioritaires, rapportage).
  • Poursuivre l’apport de l’Onema en soutien à la DEB pour la conception du rapportage (DCE, anguille, nitrate), sa mise en œuvre et l’exploitation des données y compris par les autres pays (DCIE).
  • Produire pour les bassins et l’Onema des études, revues et comparaisons des pratiques européennes liées à la mise en œuvre de la DCE (pour permettre une mise en perspective des pratiques et choix français par rapport aux autres pays européens) et plus largement sur des sujets techniques d’intérêt pour l’Onema (notamment DAST), en appui à la politique d’interface de l’établissement (guides techniques, transferts opérationnels) (avec délégation des Agences et de l’Onema à Bruxelles).
    *Stratégie commune de mise en œuvre de la DCE – programme de travail 2013-2015

 

1.2   Conforter ou étendre, dans ses champs de compétence, la place de l’Onema dans les activités et réseaux d’experts internationaux (en priorité européens)

  • Commissions hydrographiques internationales : consolider la place de l’Onema dans les activités et partages de connaissance des commissions internationales CIPR, CIPEL, contrat de rivière transfrontalier du Sègre, CIM, CIPE, CIPMS (DIR).
  • Agence européenne pour l’environnement : contribuer aux travaux de l’AEE (DCIE, DAST).
  • Réseau Eionet* : exercer le rôle de centre national de référence dans le réseau Eionet et contribuer à la rédaction des spécifications de flux de données entre Etats membres et l’AEE ; contribuer à commenter les rapports de l’AEE (DCIE).
  • Réseau européen de centres de restauration des rivières : être acteur du réseau européen de centres de restauration des rivières (European Centre for River Restoration, ECRR) en (mettant en place puis en) animant un centre national pour la restauration des rivières (DCUAT).
  • Migrateurs : contribuer aux activités et travaux du conseil international pour l’exploration de la mer (CIEM), la commission européenne consultative des pêches et de l’aquaculture européenne (CECPAI) ou la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM), l’OCSAN (séminaire 2014), collecte de données anguille et saumon (DCIE, DAST).
  • Réseaux européens experts : développer de l’expertise dans les réseaux européens des domaines de compétence de l’Onema (ex.NQE, réseau NORMAN**) (DAST).
    *Réseau européen d’information et d’observation pour l’environnement
    **Réseau européen de laboratoires de référence, de centres de recherche et d’organismes associés pour la surveillance des substances émergentes dans l’environnement

 

   Enrichissement de l’expertise technique et scientifique de l’Onema par des activités internationales

Objectif général : enrichir l’expertise de l’Onema à travers des activités avec des partenaires étrangers en vue de renforcer le potentiel français dans les négociations internationales et la mise en œuvre des directives européennes.
Finalités opérationnelles

2.1   Favoriser la connaissance des pratiques et expériences d’autres pays européens

  • Promouvoir et mettre en place des échanges (éventuellement sous forme de visites) avec pays étrangers sur des thèmes d’intérêt pour l’Onema (SIE, RDI, police, ecotox) pour contribuer à l’identification des pratiques existantes en matière de mise en œuvre des politiques « eau et milieux aquatiques » dans d’autres pays européens.
  • Identifier, pour échanges éventuels, les structures/établissements ayant des pratiques similaires à l’Onema ; favoriser les échanges avec le Centre commun de recherche (CCR – JRC) de la Commission européenne.
  • Favoriser l’organisation de travaux en commun, d’articles, d’ateliers européens, … sur les thématiques prioritaires pour la mise en œuvre de la DCE ou politique eau et milieux aquatiques plus largement ; notamment proposer et soutenir l’organisation d’ateliers techniques dans les conférences annuelles de l’EURO-Riob.

2.2   Soutenir et orienter les partenariats avec des associations actives dans l’eau et les milieux aquatiques à l’international suivant les priorités thématiques et scientifiques de l’Onema en particulier et pour l’intérêt partagé des Agences de l’eau, l’Onema et la DEB

  • Assurer le suivi et la mise en œuvre des conventions 2013-2015 avec ces partenaires (DAST).
  • Orienter les éventuels nouveaux financements prioritairement vers les associations répondant aux besoins partagés des Agences de l’eau et de l’Onema.
  • Orienter les travaux futurs de ces partenaires vers les priorités de l’Onema et des Agences de l’eau pour la promotion des savoir-faire techniques et institutionnels français et le développement de connaissance (notamment sur priorités RDI Onema).

 

   Contribution à la dynamique européenne en recherche, développement et innovation

Objectif général : s’appuyer sur la capacité RDI en Europe pour servir les priorités thématiques de l’Onema en mobilisant la dynamique RDI européenne ou en en faisant la promotion .
Finalités opérationnelles

3.1   Promouvoir les activités d’interface science-politique dans le domaine eau et milieux aquatiques

  • Promouvoir les réalisations et recommandations de l’activité ad-hoc 2010-2012 CIS-SPI en matière de mise en place et maintien d’interface science-politique dans le domaine de l’eau (publications, mise en œuvre sur bassin pilote, mise en pratique test ou pérenne) (DAST).
  • Mener des activités relatives à l’interface science-politique nationales ou internationales ou y contribuer (ex. séminaire changement climatique 2015), et les promouvoir en Europe en particulier (DAST).
  • Proposer ou contribuer à des projets de recherche européens relatifs à l’interface science-politique en vue d’améliorer ces pratiques en Europe.
  • Conduire, avec l’UNESCO, la conception d’une plate-forme d’interface science-politique internationale (recommandation du 6e FME) et promouvoir les travaux dans les événements internationaux (DAST).

3.2   Contribuer à construire à l’échelle européenne des orientations stratégiques et un agenda de recherche et d’innovation avec prise en compte des priorités françaises dans les domaines de compétence de l’Onema

  • Contribuer à l’établissement des programmes de travail du cadre de recherche de l’Union européenne HORIZON 2020 avec le Ministère en charge de la recherche (DAST).
  • Soutenir (y compris financièrement) les démarches européennes de programmation conjointe de la recherche (type Water JPI, ERA-net) et impliquer l’Onema dans les coordinations ou contributions associées (DAST).
  • Soutenir les activités de partenariats pour l’innovation européens (type Water EIP) et contribuer à leurs travaux (DAST).

3.3   Contribuer aux projets RDI européens dans les domaines de compétence de l’Onema et en recueillir les bénéfices pour l’Onema

  • Poursuivre les travaux conduits dans le cadre de projets européens soutenus par l’Onema (type IWRM.net, appel à projets Water JPI) (DAST).
  • Favoriser la contribution de l’Onema aux appels à projets de Horizon2020, projets inter-reg /LIFE (DAST, DIR).
  • Contribuer à l’émergence de consortiums/groupes action pour l’innovation dans les appels à manifestation d’intérêt publiés par la Commission européenne, voire positionner l’Onema comme partenaire de certains de ces consortiums (DAST).

 

   Promotion de l’Onema par sa mise en visibilité et la valorisation de son expertise et son savoir-faire

Objectif général : contribuer à la mise en visibilité des travaux scientifiques et techniques impliquant l’Onema.
Finalités opérationnelles

4.1   Valoriser en Europe les travaux dans les domaines de compétence de l’Onema

  • Identifier les livrables à diffuser en anglais et favoriser la production de livrables directement en anglais.
  • Valoriser en Europe les travaux conduits par ou avec l’Onema, notamment dans le cadre de projets ou d’activités européens soutenus par l’Onema (ex. IWRM.net, ou appel à projets Water JPI).
  • Valoriser des travaux via la revue scientifique de niveau international KMAE « Knowledge and management of aquatic ecosystems ».

4.2   Contribuer à certaines activités internationales

  • Impliquer l’Onema dans la stratégie internationale Agences-Onema-DEB et contribuer à sa mise en œuvre (DAST).
  • Contribuer au partenariat français pour l’eau et à la promotion qu’il fait des pratiques et savoir-faire français dans le domaine de la politique « eau et milieux aquatiques ».
  • Contribuer à certains événements internationaux relatifs à la gestion de l’eau et des milieux aquatiques de manière ciblée et mesurée.