Le 1er janvier 2017, l’Onema, l’Agence des aires marines protégées, Parcs nationaux de France et l’Atelier technique des espaces naturels regroupent leurs compétences pour fonder l’Agence française pour la biodiversité. Les ressources techniques et scientifiques continuent à être mises à jour.

Pollutions diffuses : une priorité en matière de contrôle

Pollutions diffuses : une priorité en matière de contrôle

Mayenne : des contrôles pour protéger un captage d’alimentation en eau potable

La présence d’AMPA, substance produite par dégradation notamment d’un herbicide appelé glyphosate, a été détectée en quantité importante à plusieurs reprises en 2012 dans les eaux du captage du pont de Couterne sur la Mayenne. Ce captage figure parmi les captages prioritaires pour l’alimentation en eau potable identifiés à l’issue du Grenelle de l’environnement. Après identification du bassin versant de l’Anglaine comme source de la contamination, les agents de l’Onema de la Mayenne et la DDT ont organisé une inspection partielle du linéaire de ce cours d’eau pour rechercher une utilisation illicite d’herbicide. Aucun cas flagrant n’a été relevé. L’Anglaine et ses affluents ont alors été inscrits au plan de contrôles 2013 avec un double objectif : s’assurer du respect de l’interdiction d’appliquer des produits phytopharmaceutiques à proximité immédiate du cours d’eau et dans les fossés (pilotage Onema) ; évaluer la présence d’AMPA dans les rejets d’un industriel (travail collaboratif entre le gestionnaire du captage et la MISEN).L’ensemble des cours d’eau a donc été prospecté par des agents de l’Onema et de l’ONCFS. Si quelques infractions mineures ont été relevées, elles ne pouvaient expliquer pour autant à elles seules les pics de pollution observés dans les eaux du captage. En revanche, l’analyse des rejets de l’industriel a révélé la présence d’AMPA. Cette démarche a permis de dégager la responsabilité des riverains du cours d’eau, notamment des agriculteurs, et a permis à l’industriel de découvrir qu’il utilise des produits lessiviels, dont la dégradation produit notamment de l’AMPA. La DREAL et l’industriel tentent actuellement de trouver une solution alternative pour mettre un terme à ces rejets.

Contact : olivier.leroyer@onema.fr (chef du service départemental de la Mayenne)

Epandages des effluents d’élevage dans le Jura : 90 % des contrôles conformes à la réglementation

Epandage d’effluent d’élevage dans le Jura

Les pratiques d’épandage d’effluents d’élevage sont encadrées réglementairement pour limiter les impacts négatifs sur l’environnement, notamment protéger les eaux contre la pollution par les nitrates contenus dans les effluents. Dans le département du Jura, le plan de contrôles sur l’eau et la nature programme une surveillance particulière des épandages en cas de neige, pluie ou gel, sur des secteurs identifiés à risque. Une surveillance qui répond à une mesure spécifique du SDAGE Rhône-Méditerranée. En effet, les nitrates ne pouvant plus être absorbés par les plantes, ils ruissellent ou pénètrent directement dans les sols faillés pour rejoindre le sous-sol et atteindre les sources des rivières et ruisseaux. En 2013, le Jura a connu un enneigement long. Afin de vérifier la conformité des éventuels épandages réalisés, les agents de l’Onema du Jura ont réalisé des contrôles en collaboration avec la DDT et la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations afin de s’assurer du statut de l’exploitation d’élevage et d’évaluer les suites à donner. L’appui de l’ONCFS a également été sollicité. Au cours de l’hiver, 117 contrôles d’exploitation d’élevage ont été réalisés sur 82 communes. 106 d’entre eux ont montré une conformité avec la réglementation - 90.6% de conformité - et six informations à l’administration ont été produites afin que cette dernière puisse engager un contrôle sur les exploitants soumis par ailleurs au régime des installations classées pour la protection de l’environnement.

Contact : guy.durand@onema.fr (chef du service départemental du Jura)

Juillet 2014
Les temps forts 2013