Les jeudis de la restauration : partons sur le Mutterbach et le Marolles

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.
Jeudi 27 mars 2014

Les jeudis de la restauration : partons sur le Mutterbach et le Marolles

Chaque jeudi, nous vous proposons de découvrir un ou deux exemples de restauration hydromorphologique d’un cours d’eau français, entrepris par un maître d’ouvrage, avec parfois de nombreux partenaires. Ces exemples, anciens ou plus récents, ont été réunis par l’Onema et les agences de l’eau dans un recueil d’expériences sur l’hydromorphologie.

 

Effacement partiel de 14 seuils sur le Mutterbach et l’Hosterbach à Holving et Hoste (Moselle)

 

Surélargissement du cours d’eau au niveau d’un seuil sur le Mutterbach - janvier 2009 ; et mise en place de plantations et de banquettes afin de resserrer les écoulements - février 2010 (photos Patrice Muller - Onema).

Dans le département de la Moselle, durant la seconde guerre mondiale, une vingtaine de seuils et d’étangs réservoirs ont été installés sur le Mutterbach et son affluent l’Hosterbach, dans le but d’inonder la plaine et de bloquer le passage des lignes ennemies. Ces ouvrages sans aucune utilité aujourd’hui ont transformé le cours d’eau en une succession de plans d’eau statiques aux nombreux impacts négatifs : rupture des continuités biologique et sédimentaire, aggravation des inondations, banalisation des écoulements et altération de la qualité de l’eau

Le syndicat intercommunal pour la mise en valeur des étangs de la région de Puttelange-aux-Lacs s’est engagé dans un projet d’effacement partiel des seuils. Il a entrepris la réalisation d’échancrures sur 14 seuils infranchissables. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre du programme global de restauration du Mutterbach et de ses affluents,.

Aujourd’hui, sur les 12 km qui séparent le Mutterbach de l’Hosterbach, il n’y a désormais plus d’obstacles infranchissables, portant ainsi à 16 km le linéaire rouvert. Une amélioration perceptible de la qualité de l’eau a été constatée. Elle résulte du brassage plus important des eaux et de l’accélération localisée des écoulements qui favorisent l’autocurage des sédiments fins auparavant bloqués par les retenues.

Lors de la réalisation du projet, il a été décidé de laisser le cours d’eau se restaurer naturellement et de ne pas intervenir sur les secteurs à berges hautes ou bien sur-élargis. Il en résulte une faible attractivité du secteur pour les pêcheurs et riverains, dont les avis sont mitigés quant au succès de l’opération.

 
En savoir plus sur l’ Effacement partiel de 14 seuils sur le Mutterbach et l’Hosterbach
 
 
 En savoir plus sur la campagne Changeons de point de vue sur l’eau
 

Reméandrage du Marolles à Genillé (Indre-et-Loire)

L’ancien chenal rectiligne du ruisseau de Marolles (photo Remy Arsento - Onema) ; et le ruisseau de Marolles après restauration - juillet 2009 (photo Michel Bramard - Onema).

En Indre et Loire, le ruisseau de Marolles est devenu totalement rectiligne suite à une série de modifications. Il présente des écoulements uniformes et abrite principalement des espèces typiques d’eau calme.

Pour contribuer à la reconquête du bon état écologique du bassin de l’Indrois, la communauté de communes de Montrésor a entrepris le reméandrage du Marolles. Les travaux ont été réalisés dans le cadre du contrat territorial du bassin versant de l’Indrois et de ses affluents. Le matelas alluvial du cours d’eau a été reconstitué et des seuils noyés de stabilisation ont été créés, grâce à l’apport de matériaux grossiers et par la plantation d’une partie des berges. Le linéaire restauré a été doublé par rapport au projet initial grâce à une concertation et une information locales.

Les suivis de cette opération, prévus sur 5 ans, portent sur de nombreux compartiments : invertébrés, diatomées, poissons, hydromorpholgie, nappe d’accompagnement et régime thermique. Un an après les travaux, des espèces piscicoles d’eau plus vive apparaissent - chabot, vairon - et la densité en espèces d’eau plus calme diminue. Par ailleurs, une diversification du milieu et une augmentation du nombre d’espèces de libellules ont été observées. De nombreux articles de presse et reportages télévisés dans les médias locaux ont mis en valeur cette action. Un projet de sentier pédagogique sur le site est également envisagé.

 
En savoir plus sur le Reméandrage du Marolles
 
 En savoir plus sur le Reméandrage
 


Consulter le recueil d’expériences sur l’hydromorphologie, avec une sélection possible par bassin et/ou type d’opération.

Retrouver tous les jeudis de la restauration déjà parus.