Les micropolluants d’origine urbaine ou industrielle dans les programmes de mesures DCE 2016-2021

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.

Les micropolluants d’origine urbaine ou industrielle dans les programmes de mesures DCE 2016-2021

Evaluation et sélection des actions concernant les micropolluants d’origine urbaine et industrielle dans les programmes de mesures DCE 2016-2021
Retour sur la journée d’échanges inter-bassins du vendredi 22 Juin 2012 à l’Onema (Vincennes)

La journée d’échange du 22 juin 2012 a réuni vingt cinq experts issus de cinq des six grands bassins hydrographiques, de l’Onema, du MEEDE et de l’Ineris pour jeter les bases des volets "Pollutions industrielles et urbaines" des programmes de mesures associés au prochain cycle DCE.

Cette journée, riche en échanges, a permis de dégager les sujets prioritaires et d’établir les premières pistes méthodologiques concernant la façon de traiter les objectifs des programmes de mesures, la priorisation des enjeux sur les bassins, et le choix des mesures relatives à ces pollutions.

Compte-rendu des échanges avec en annexe une brève synthèse des présentations

               Les interventions du 22 juin 2012
                • L’Onema et la la direction de l’eau et de la biodiversité (P.Dupont, B.Affeltranger) mettent en avant l’intérêt d’une démarche d’anticipation collective , avec identification et traitement des chantiers prioritaires.
                    • La DREAL Nord-Pas-de-Calais (D.Masselot) présente la "Doctrine rejets" mise en œuvre pour les macropolluants sur son territoire et de deux outils mis à disposition des services instructeurs : un tableur permettant l’évaluation de l’acceptabilité des flux et un outil gratuit sur base Google Earth permettant de localiser les installations émettrices, les points de mesures milieux, l’assainissement non collectif, etc……
                            • L’agence de l’eau Rhone-Méditerranée-Corse (D.Noury) présente sa démarche interne de priorisation des enjeux pollution sur le bassin , basée sur une exploitation et une mise en forme orientées des données sur les émissions et le milieu. Cet outil répond aux exigences des unités d’intervention de l’agence. Il permet en effet de rassembler les données sur les substances et de les exprimer de façon plus lisible, notamment pour être en mesure de répondre ou d’argumenter, sur les actions ou les implications de l’Agence vis-à-vis d’interlocuteurs externes. Ce travail s’est aussi révélé un support pour d’autres travaux (état des lieux, inventaire...).