Lettre #23 : Police de l’eau, des avis techniques de plus en plus sollicités

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.
Jeudi 10 novembre 2016

Lettre #23 : Police de l’eau, des avis techniques de plus en plus sollicités


© Claire Roussel - Onema
 
Implanté dans les cinq départements d’outre-mer pour assurer la police de l’eau, l’Onema est de plus en plus sollicité par les services de l’Etat pour émettre des avis techniques sur l’impact de travaux en rivière ou d’aménagements sur les cours d’eau, tels que la construction d’ouvrages pour l’hydroélectricité ou le prélèvement d’eau. Pour répondre à cette demande croissante, l’Onema lance un cycle de formations des agents sur la réalisation de ces avis qui demande une grande technicité et met en place un dispositif à l’instar de celui existant en métropole. Les demandes, désormais centralisées par le délégué en outre-mer de l’Onema, sont ensuite, selon les enjeux et la complexité des projets, soit traitées directement par le service mixte de police de l’environnement du département soit accompagnées par des ingénieurs de l’établissement sur les dossiers complexes : impact des projets de grands barrages hydroélectriques ou des grandes infrastructures linéaires, impact de la création de retenues d’eau, efficacité de dispositifs de franchissement piscicole sur des ouvrages… Cette expertise a notamment déjà été mobilisée lors de missions effectuées en Guyane (en 2015) pour émettre des avis sur la construction de barrages hydroélectriques, à Mayotte en 2015 sur la création de retenues d’eau ou encore à la Réunion fin 2014 sur une vingtaine de prises d’eau.

Contact : eric.ceciliot@onema.fr