Les jeudis de la restauration : partons sur l’Orne et le Lange

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.

Les jeudis de la restauration : partons sur l’Orne et le Lange

 

Chaque jeudi, nous vous proposons de découvrir un ou deux exemples de restauration hydromorphologique d’un cours d’eau français, entrepris par un maître d’ouvrage, avec parfois de nombreux partenaires. Ces exemples, anciens ou plus récents, ont été réunis par l’Onema et les agences de l’eau dans un recueil d’expériences sur l’hydromorphologie.

 

 

Effacement du seuil du Moulin d’Hatrize sur l’Orne

 

L’ouvrage du moulin d’Hatrize, sur l’Orne, posait des problèmes de sécurité. Pour évaluer la solution optimale d’intervention au regard des aspects économiques, écologiques et sociaux, une étude multicritères portée par le syndicat des communes riveraines de l’Orne (SCRO) a été lancée en 2008. Mais l’apparition d’une brèche dans l’ouvrage en 2008, introduisant un risque d’érosion de berges, a accéléré la prise de décision. La solution de l’effacement, intéressantes à la fois sur un plan financier et en termes d’entretien, a finalement été retenue. Afin de conserver les usages existants - aspect paysager et maintien d’eau dans le bief du moulin - des mesures complémentaires ont été prises.


Ecoulements lentiques avant effacement, en amont de la retenue du déversoir (Juillet 2009) ; Retour d’écoulements rapides sur la zone amont de l’ancien déversoir (Août 2011). (photos : Vincent Burgun - Onema).

   A l’issue des travaux, les habitats se sont diversifiés sur plusieurs kilomètres en amont de l’ancien ouvrage et une lègère sinuosité à l’étiage a été retrouvée. La densité d’espèces de poissons d’eau courantes augmente. D’autres mesures de suivi permettront de constater l’évolution écologique de ce tronçon de cours d’eau.

Le site conserve l’empreinte des activités humaines passées, retrouve une dimension naturelle et permet la réappropriation de la rivière par la population locale. Des discussions sont actuellement en cours concernant l’aménagement de deux ouvrages en aval.

En savoir plus sur l’Effacement du seuil du Moulin d’Hatrize sur l’Orne

 

 
En savoir plus sur la L’effacement total ou partiel d’obstacles transversaux
 

Aménagement d’un chenal d’étiage sinueux sur le Lange (Ain)

 

A gauche, le Lange avant travaux, en novembre 2006. Le lit est recalibré, les faciès et les habitats sont peu diversifiés. A droite, le Lange en juin 2008, après la recréation d’un chenal d’étiage sinueux. (photos : Cyril Fréquelin - SIVU Lange-Oignin)

   Pour améliorer l’état écologique de ce cours d’eau classé pour la truite fario, le Syndicat intercommunal à vocation unique Lange-Oignin a entrepris l’aménagement d’un chenal d’étiage sinueux. Cette décision a été prise à défaut d’un espace foncier plus important nécessaire pour un reméandrage. Les travaux ont été réalisés dans le cadre du contrat de rivière du Lange et de l’Oignin. Avant tout, la mise en service de la station d’épuration de Groissiat a permis d’améliorer la qualité physico-chimique du Lange, préalable nécessaire à une action plus globale sur l’état écologique du cours d’eau. Les travaux de création d’un lit d’étiage sinueux et de diversification piscicole (blocs, épis) ont permis une diversification des faciès d’écoulement. Plusieurs espèces de poissons, dont la truite fario, ont recolonisé le milieu. Cette opération a été valorisée grâce à des panneaux d’informations sur le site et à une journée de terrain organisée avec des élus.