Les jeudis de la restauration des cours d’eau : Partons sur le Couasnon et la Roanne

Les jeudis de la restauration des cours d’eau : Partons sur le Couasnon et la Roanne

Chaque jeudi, nous vous proposons de découvrir un ou deux exemples de restauration de la continuité écologique d’un cours d’eau français, entrepris par un maître d’ouvrage, avec parfois de nombreux partenaires. Ces exemples, anciens ou plus récents, ont été réunis par l’Onema et les agences de l’eau dans un recueil d’expériences sur l’hydromorphologie.

 

Effacement de vingt petits ouvrages et diversification du lit mineur du Couasnon (Maine-et-Loire)

 
Recalibré et rectifié dans les années 70-80, le Couasnon (Maine et Loire) est ponctué de nombreux ouvrages hydrauliques. Environ deux tiers des débits du cours d’eau sont dérivés dans les biefs et les ouvrages de moulins, entrainant une diminution de la qualité de l’eau et la dégradation des habitats.
 
 
Les ouvertures de vannes d’une vingtaine de petits ouvrages anciennement utilisés pour le pompage d’eau pour l’irrigation ont permis de rétablir la continuité écologique sur deux tronçons de 7 km pour les espèces piscicoles. Ces travaux ont été entrepris par le syndicat intercommunal pour l’aménagement du Couasnon. Pour pallier à l’incision du lit mineur, ces ouvertures ont été accompagnées de mesures de rediversification qui n’ont pas à ce jour apporté les résultats attendus sur l’amélioration de la qualité de l’habitat de ce petit cours d’eau de faible énergie.
 
En savoir plus sur l’Effacement de petits ouvrages et diversification du lit mineur du Couasnon

 

Arasement du seuil de Sainte-Marie sur la Roanne (Corrèze)

 
La Roanne, affluent de la Corrèze, est classé pour la préservation de la continuité écologique et accueille le saumon de l’atlantique et la truite fario. Un seuil d’une hauteur de 1,90 mètre, situé au tout début de l’axe de migration de la Roanne, constitue un verrou qui bloque la remontée des poissons migrateurs.
 
   
 
L’arasement du seuil sans usage de Sainte-Marie sur la Rouanne, menée par les neufs copropriétaires pour des raisons de mise au norme réglementaire, a permis le rétablissement de la continuité écologique. Plusieurs dizaines de kilomètres de frayères potentielles de grands migrateurs ont été réouvertes. Déchargés des obligations d’entretien et en conformité avec la règlementation, les propriétaires sont satisfaits de l’opération.
 
En savoir plus sur l’Arasement du seuil de Sainte-Marie sur la Roanne

 

 

 
En savoir plus sur L’effacement total ou partiel d’obstacles transversaux  
  Retrouver le recueil d’expériences sur l’hydromorphologie, avec une sélection possible par bassin et/ou type d’opération.
  Consulter la totalité des jeudis de la restauration déjà parue.