Accueil >> Thématiques >> Protéger la biodiversité >> La mise en œuvre du suivi national de la pêche aux engins (SNPE)

Protéger la biodiversité 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21

LA MISE EN ŒUVRE DU SUIVI NATIONAL DE LA PÊCHE AUX ENGINS (SNPE)

En France, la gestion de la pêche en eau douce relève des missions de la direction de l’eau et de la biodiversité (DEB) du ministère chargé de l’environnement. La loi dite « pêche » de 1984 définit l’organisation de la pêche en eau douce, qu’elle soit professionnelle ou amateur, ainsi que la gestion des ressources piscicoles, dans un objectif de préservation et de protection. Les conditions d’exercice du droit de pêche (période autorisée, taille minimale des poissons, nombre de captures autorisé, modes de pêche autorisés et prohibés, dispositions pénales, classement des cours d’eau, …) sont ainsi fixées et une partie des pêcheurs est alors soumise à des obligations de déclarations de leurs captures.

Un système de collecte de ces déclarations est mis en place, permettant ainsi le stockage et la restitution de données de captures : c’est le suivi national de la pêche aux engins (SNPE). Ce dernier poursuit deux objectifs principaux :

  •  permettre la gestion piscicole ;
  •  compléter la connaissance ichtyologique des milieux aquatiques.

    L’analyse des données porte sur l’activité de pêche aux engins et aux filets, ainsi que sur les captures de quelques groupes d’espèces de poissons spécifiques.

    La mise en œuvre de la déclaration des captures : le dispositif SNPE

    Différents outils sont disponibles pour faciliter la mise en œuvre de ces déclarations : les formulaires de déclaration papier ainsi que les enveloppes préaffranchies envoyées chaque année aux pêcheurs autorisés par les services gestionnaires ; ainsi qu’une application web pour les déclarations, développée et animée par l’Onema.

    Les données déclarées en base permettent en particulier de caractériser les efforts de pêche, c’est-à-dire les moyens mis en œuvre pour effectuer les captures (lieux de pêche, matériel de pêche, etc.) ainsi que l’importance des captures. Cela permet notamment de calculer l’indice de « capture par unité d’effort » (CPUE), qui permet de rendre compte globalement de l’abondance d’un taxon et de son aptitude à être capturé sur une période donnée.

    Accès aux données du SNPE

    Les données du SNPE sont soumises au secret statistique, qui implique notamment la non diffusion :

  •  des données brutes, pour garantir l’anonymat des pêcheurs déclarants ;
  •  des données agrégées, lorsqu’elles concernent moins de 3 professionnels ou moins de 5 amateurs.

    Les captures des civelles font l’objet d’une diffusion spécifique sur le site web de l’Onema et sont accessibles à l’adresse http://www.onema.fr/suivi-quota.

  •  
    Marchés publics Ressources Mentions légales Contact Plan du site Recherche