Le 3e plan national d’actions pour la sauvegarde des milieux humides

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.
Mardi 17 juin 2014

Le 3e plan national d’actions pour la sauvegarde des milieux humides

 

Le 15 juin 2014, Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, en visite dans le Marais Poitevin, a lancé le 3e plan national d’actions pour la sauvegarde des milieux humides. L’Onema, acteur majeur de la préservation de la ressource en eau et des milieux aquatiques, participe à une quinzaine d’actions sur les 52 actions de ce nouveau plan.

En savoir plus sur cette journée

Lire le dossier de presse

Le plan national d’action en faveur des milieux humides 2014-2018 / version pdf

Encore mal connus et aujourd’hui encore menacés, marais, tourbière, prairie humide, lac naturel, lande humide, marais salant, vasière, lagune,mangrove … les milieux humides sont pourtant de véritables réservoirs de biodiversité et jouent un rôle primordial dans la régulation de la ressource en eau : épuration de l’eau, prévention des crues….

Ce nouveau plan quinquennal (2014-2018) poursuit quatre objectifs qui s’articulent autour d’une cinquantaine d’actions :

Renforcer la prise en compte des milieux humides dans l’aménagement urbain, dans la prévention des inondations et dans la lutte contre le changement climatique.

Mettre en place une véritable stratégie de préservation et de reconquête de leurs fonctions que ce soit en métropole ou en Outre-mer en associant l’ensemble des acteurs mobilisés.

Développer une carte de référence à l’échelle nationale pour disposer rapidement d’une vision globale de la situation de ces milieux.

Développer la connaissance et de la formation à la gestion de ces milieux.


 Les différents types de milieux humides

En survolant les bulles dans le paysage visualisez les différents milieux humides

Pour tout savoir sur les milieux humides



Communication, diffusion et sensibilisation

 Un site web dédié aux milieux humides

Le Portail national "zones humides" fédére les acteurs concernés par les zones humides, élus, usagers, acteurs de l’eau et de l’environnement ; il se veut un espace interactif de découverte des actions de préservation des zones humides et un centre national de ressource sur ce domaine.Il permet d’identifier une zone humide ou un milieu humide, de comprendre leur fonctionnement et les services qu’ils rendent, de découvrir les espèces qu’ils accueillent, d’apprendre à les protéger, et d’agir pour leur préservation ou restauration. Elus, experts, collectivités locales, agriculteurs, sylviculteurs, entreprises, particuliers, bureaux d’études témoignent de leurs expériences de planification, de gestion et de restauration de ces milieux. D’autres partagent leurs attachements à ces territoires hors du commun. Sont disponibles en ligne : une quinzaine de témoignages d’élus, plus de 150 retours d’expériences sur la mise en œuvre concrète des politiques publiques " Eau, agriculture, aménagement des territoires, biodiversité ...- pour la préservation des zones humides et environ quatre-vingts courts métrages sur le sujet. La consultation du site web est toujours en croissance : plus de 8500 visites par mois en 2013, plus de 7200 par mois en 2012, plus de 6000 par mois en 2011 contre 4500 visites par mois en moyenne en 2010, année de son ouverture.

  Accédez au portail des zones humides

 

 Les pôles relais
Pour accompagner les initiatives locales en faveur de la gestion durable des zones humides, les pôles-relais zones humides ont été créés en 2001 dans la lignée du premier plan national en faveur des zones humides.
En savoir plus sur les pôles relais

Quelques exemples de nos actions
Les témoignages d’acteurs
Les élus témoignent sur les actions de préservation des milieux humides
La journée mondiale des zones humides
La lettre de l’Onema spéciale milieux humides
Les actions auprès des enfants   ; Issu du dossier pédagogique "Apprenons l’eau"

Actions du Plan associées :
44  Consolider le Pôle-relais « mangroves et zones humides d’outre-mer » et pérenniser le réseau interrégional d’observation des mangroves
50  Achever la mise en œuvre du dispositif de communication-formation-sensibilisation (2012-2014, l’évaluer et donner une suite à cette première étape
51  Evaluer et valoriser le potentiel touristique des milieux humides, notamment en se basant sur les sites Ramsar
52  Renforcer les démarches de communication évènementielle sur les milieux humides

 Connaissance et préservation des milieux humides

  L’importance des têtes de Bassin versant

Tout commence là, à l’extrémité amont du réseau hydrographique. Au coeur d’une zone humide ou d’un vallon, la source donne naissance au ruisseau. Ce réseau de rus et ruisseaux forme le chevelu hydrographique, aujourd’hui, trop souvent considéré comme « fossé », « rigole » ou « exutoire ». Il subit de multiples agressions : recalibrage, busage, creusement de plans d’eau, comblement ou traitement des rives avec des produits biocides. Premier maillon du cycle de l’eau et milieu vivant dont la truite fario sauvage est le symbole d’équilibre, ces cours d’eau en tête de bassin ont été très peu étudiés en France. Les connaissances sur leurs rôles, sur leurs fonctionnements ainsi que sur leurs états sont aujourd’hui limitées. C’est pourquoi, l’Onema réalise et participe, avec les acteurs de ces territoires, à diverses études pour les caractériser, appréhender leur fonctionnement et connaitre les causes de perturbation et de dégradation de ces milieux. Pour un retour au bon état écologique de l’ensemble des cours d’eau, il y a urgence à préserver et restaurer dans les territoires et dans la conscience collective le chevelu de petit cours d’eau et leurs zones humides associés.

 Le retour sur ce séminaire dans le N°24 des rencontres de l’Onema

Actions du Plan associées :
29 Organiser un colloque national sur les connaissances et la gestion des têtes de bassin versant
46 Organiser un colloque sur les connaissances et la gestion de la continuité écologique et le fonctionnement des milieux littoraux et estuariens
49 Connaître et évaluer le potentiel des milieux littoraux pour l’accueil des populations piscicoles comme l’anguille européenne

 Séquence - éviter réduire compenser

 La séquence « éviter, réduire, compenser »les impacts sur l’environnement concerne l’ensemble des thématiques de l’environnement, particulièrement les milieux humides.

  Les lignes directrices de la séquence

Quelques exemples de nos actions
Grandes infrastructures linéaires et milieux aquatiques
Milieux humides : rapprocher la recherche des besoins du terrain

Actions du Plan associées :
11  Renforcer la séquence « Eviter Réduire Compenser » (ERC) sur les zones humides en privilégiant l’évitement pour la réduction

 Police de l’environnement au service de la biodiversité

  La lutte contre le braconnage

La population d’anguilles européennes est aujourd’hui en danger critique d’extinction. Afin de permettre la reconstitution des stocks, l’Europe a imposé à chaque État membre l’élaboration d’un plan de gestion à long terme.

  Braconnage de la civelle : des délais raccourcis entre interpellation et décision de justice

Autres exemples de nos actions
Police de l’environnement, pour la préservation des lagunes et zones humides
Mieux cibler les contrôles sur les territoires
Une police au service de la préservation des ressources naturelles

Actions du Plan associées :

13 Mettre en œuvre les programmes de mesure des SDAGE visant à préserver et restaurer les fonctions des milieux humides, utiles à la qualité des masses d’eau