Eau et changement climatique : l'Onema à la COP21

Bienvenue sur le portail technique "eau et milieux aquatiques" de l'Agence française pour la biodiversité.
Mardi 01 décembre 2015

Eau et changement climatique : l'Onema à la COP21

L’Onema, acteur majeur de la gestion et de la préservation de la ressource en eau, se mobilise pour la COP 21.

Les événements

L’Onema sur l’espace Génération Climat

Le Bourget

L’Onema, membre du PFE (partenariat français pour l’eau)

Le 2 décembre de 15h15 à 16h45 salle 2 : avec le PFE, l’Onema est partie prenante d’un débat : « Comment répondre au Changement Climatique pour la ressource en eau en France et à l’étranger ».

L’Onema, partenaire de France-UICN - pavillon Solutions nature : un pavillon dédié aux "solutions naturelles"

Un pavillon de 100 mètres au sein de l’espace génération Climat regroupe tous les partenaires de « France-UICN » sous la bannière « Solutions nature ». Objectifs de cet espace : mettre en lumière les « solutions fondées sur la nature », pour atténuer et s’adapter aux effets du changement climatique, donner la voix aux différents acteurs français de la protection de la nature et promouvoir l’expertise française dans ce domaine.

Au sein de ce pavillon, l’Onema organise deux événements :

  • Le 1er décembre de 10h30 à 11h30 : La biodiversité aquatique : témoin des effets des changements climatiques Montrer comment la biodiversité est un traceur des effets du changement climatique sur les milieux aquatiques.
  • Le 11 décembre de 10h30 à 11h30 : Préserver, restaurer les milieux aquatiques : une garantie pour l’avenir La préservation et la restauration des milieux aquatiques, un outil pour l’adaptation au changement climatique.

Un espace est dédié aux zones humides, piloté par l’association MEDWET (initiative pour les zones humides méditerranéennes MedWet), la Tour du Valat, l’Observatoire des Zones Humides Méditerranéennes, l’association Ramsar France, les Pôles relais zones humides en France. L’Onema, en tant que coordonnateur des pôles relais, est associé aux événements proposés.

L’Onema au Grand Palais

Espace Vivapolis

  • Le 7 décembre de 16h à 17h : "Préserver ma ville des inondations" : débat sur les inondations urbaines.

La gestion intégrée de la ressource en eau et la gouvernance de l’eau, la question de la rareté de l’eau et des inondations, la prospective, le génie écologique, l’innovation technologique au service de l’adaptation au changement climatique, … Autant de sujets qui devraient être abordés dans l’ilôt « eau et changement climatique ».


Eau et changement climatique

Connaître et anticiper l’impact du changement climatique sur la ressource en eau et les milieux aquatiques est essentiel pour envisager une gestion de la ressource durable, respectant à la fois le fonctionnement des écosystèmes et les activités humaines qui lui sont liées. L’Onema participe à cet enjeu fort.

Restaurer les rivières pour faire face au changement climatique

Les rivières subissent des variations de volumes d’eau de plus en plus marquées sous l’effet du changement climatique, accentuant excès et déficits. Longtemps aménagées, elles se sont progressivement artificialisées.

Mettre à profit les caractéristiques intrinsèques des milieux aquatiques est une solution d’avenir pour assurer leur bon fonctionnement tout en maîtrisant les effets du changement climatique. Cumulées à l’échelle d’un territoire, c’est une véritable résilience qui se met en place face aux aléas climatiques.

         

La banque nationale des prélèvements en eau

28 milliards de m3, c’est le volume d’eau prélevé chaque année en lien avec les activités humaines. Quels sont les volumes en eau prélevés sur un territoire donné ? Pour quels usages ? Quelles ressources sont concernées ? Dans un contexte de changement climatique générateur de tensions sur la ressource en eau, la question est importante.

En janvier 2015, grâce à la Banque nationale des prélèvements en eau (BNPE), les acteurs de l’eau, mais également les simples usagers, peuvent connaître la réalité des volumes prélevés en eau pour les différents usages.


L’interface sciences politiques

Pour soutenir des choix politiques éclairés et une meilleure compréhension réciproque entre scientifiques et politiques, l’Onema, les Agences de l’eau et le ministère en charge de l’écologie ont organisé une journée sur le sujet eau et changement climatique, le 3 février 2015 à Paris.

Ce séminaire de dialogue entre scientifiques de l’eau et du climat, et élus responsables de la gestion de l’eau et des milieux aquatiques visait à améliorer le partage de connaissances et à donner l’occasion aux gestionnaires d’exprimer leurs besoins et attentes en matière de connaissance sur l’impact du changement climatique sur l’eau et les milieux aquatiques, et la manière de gérer les incertitudes.

 

Onde (Observatoire national des étiages)

De l’eau coule-t-elle dans la rivière ? Le cours d’eau est-il asséché ? Chaque été, de nombreux cours d’eau français voit leur niveau d’eau baisser, parfois jusqu’à l’asséchement complet. Ces étiages naturels sont souvent accentués par l’utilisation de la ressource en eau à une période où celle-ci est plus rare : alimentation en eau potable, irrigation, arrosage des jardins publics, etc.

Le site internet de l’observatoire national des étiages a été ouvert le 4 novembre 2015. Crée par l’Onema, ce nouvel outil de gestion de la ressource en eau répond à un double objectif : disposer de connaissances stables sur les étiages estivaux et être un outil d’aide à la gestion en périodes de sécheresse.


Les poissons d’eau douce, à l’heure du changement climatique

Excellent indicateur de la qualité des eaux, le poisson est un des premiers témoins et victimes du changement climatique. Des évolutions chez certaines espèces piscicoles sont déjà recensées.

Dans la collection « comprendre pour agir », l’Onema a publié « les poissons d’eau douce à l’heure du changement climatique : état des lieux et pistes pour l’adaptation ». Cet ouvrage donne un aperçu des connaissances actuelles sur le changement climatique et ses conséquences sur l’hydrologie des cours d’eau français en métropole et sur la biodiversité aquatiques.

  • En savoir plus
  • Lire la publication complète
 

Déterminer les facteurs de contrôle de la température de l’eau : exemple du bassin de la Loire

L’Onema soutient depuis plusieurs années un travail de recherche sur la température des cours d’eau, en s’appuyant sur le réseau de mesure « Réseau national thermique » mis en place par l’établissement en 2008.

La première phase de l’étude menée à l’Université de Tours vise à comprendre les facteurs de contrôle de la température des cours d’eau, afin d’anticiper l’impact du changement climatique sur les écosystèmes. En prenant l’exemple du bassin de la Loire, les chercheurs montrent comment la présence d’une ripisylve, les apports de nappe et la météorologie jouent des rôles différents suivant la saison et la localisation du tronçon observé dans le bassin.

Pour en savoir plus

Initiative CLIMATE IS WATER

le 2 décembre 2015

En 2014, lors du sommet climat de New York, un plan d’action Lima-Paris a été décidé par les acteurs mondiaux. Le thème de l’eau y était présent car c’est un enjeu qui traverse l’ensemble des autres thématiques du changement climatique (agriculture, ville, énergie, forêts, financements, etc.).

Lors de la journée "Eau et Recherche" du 2 décembre à la COP21, les thèmes de l’eau et de la réduction des catastrophes naturelles seront au coeur des débats.

Dans la zone"bleue", au cours d’une Matinée Politique les différents acteurs signeront des engagements pour l’adaptation de la gestion de l’eau au changement climatique afin de soutenir la mise en œuvre du plan d’action Lima-Paris.
Une conférence de presse pour le lancement de l’initiative #climateiswater se déroulera le 2 décembre à 15h30 dans l’espace presse de la zone bleue.

11 h – 14 h 30 à l’auditorium (zone société civile) : #ClimateIsWater : eau et climat, des solutions pour le futur, Conférence Internationale organisée par l’Alliance for Global Water Adaptation (AGWA) avec l’ensemble des partenaires du PFE (partenariat français pour l’eau).


Contact(s) référent(s):