Accueil >> Actualités >> Vient de paraître : Les têtes de bassin versant, un enjeu essentiel pour la ressource en eau

2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 Archives

LES TÊTES DE BASSIN VERSANT, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LA RESSOURCE EN EAU

- 9 janvier 2016 -

Le N°36 des Rencontres de l’Onema vient de paraître

 

      Les 4 et 5 mars 2015 s’est tenu à Paris le colloque « Têtes de bassin - Comment concilier les enjeux sur ces territoires hors du commun ? », organisé par l’Onema.
Les 200 participants réunis pour l’occasion ont permis d’alimenter d’intéressants débats sur les enjeux, les connaissances et les actions menées sur ces territoires.
Ce colloque sur les têtes de bassin versant est inscrit comme l’une des actions du Plan national d’actions en faveur des milieux humides 2014-2018.

Plus sur le colloque

Les présentations du colloque

  Séminaire organisé par l’Onema avec le soutien de l’Office international de l’eau et en partenariat avec le ministère en charge de l’écologie, les Agences de l’eau Loire-Bretagne et Rhin Meuse, les Pôles-relais zones humides, l’assemblée permanente des chambres d’agriculture et l’Office national des forêt.

 

Contact

Anne Vivier, Gabriel Melun, Onema - direction de l’action scientifique et technique
Pierre Caessteker, Josée Peress, Onema - direction du contrôle des usages et de l’action territoriale

Les têtes de bassin versant, riches en petits cours d’eau, mares et zones humides, sont des territoires essentiels dans le fonctionnement du cycle de l’eau. Ces territoires, dont les limites sont parfois difficiles à trouver, représentent près de 75 % du linéaire du réseau hydrographique.
C’est de ces têtes de bassin versant, appelés aussi « petits chevelus », que se forment les premiers cours d’eau, alimentés par les nappes, les précipitations et le ruissellement. Ces petits bassins ont de nombreuses fonctions, ils interviennent notamment dans l’expansion des crues, la régulation des débits d’étiages, la protection contre l’érosion, l’épuration des eaux et abritent de nombreuses espèces endémiques.

Ces dernières décennies, de nombreuses altérations liées à l’urbanisation, aux pratiques agricoles et sylvicoles ont rendu vulnérables ces têtes de bassin versant, très sensibles également aux effets du changement climatique....

 

 

 

    Pour en savoir plus sur le sujet

 
Marchés publics Ressources Mentions légales Contact Plan du site Recherche