Accueil >> Lancement d’un appel à projets : Innovations et changements de pratiques



APPEL À PROJETS : INNOVATIONS ET CHANGEMENTS DE PRATIQUES
LUTTE CONTRE LES MICROPOLLUANTS CHIMIQUES DES EAUX URBAINES

Vous êtes responsable dans une collectivité territoriale, d’un bureau d’études, d’un laboratoire de recherche, d’une entreprise, ou artisan… Vous souhaitez agir et innover collectivement pour la réduction des micropolluants et la protection de votre ressource en eau…
Répondez à l’appel à projets « Innovations et changements de pratiques : Lutte contre les micropolluants des eaux urbaines », autour des questions :

  Quelles solutions pour identifier et prioriser les micropolluants à enjeux ? 

  Quelles solutions et changements de pratiques pour éviter ou réduire leurs déversements dans les réseaux 

   et leurs effets sur les ressources aquatiques ? 

13 PROJETS RETENUS

Résultats annoncés le 23 juillet

Ces projets seront définitivement retenus une fois que leur financement sera validé par les Commissions des aides des Agences de l’eau.
    Voir les projets

    Le bilan des réponses à l’appel à Projets

 

Les modalités de candidature


 Le règlement principal de l’appel à projets  

Le complément au règlement de l’appel à projets / Pièce D / Pièce E / Pièce F

  Pour mémoire :         La plaquette de présentation

  Pour tout renseignement  : aap.micropolluants@onema.fr ou auprès des correspondants dans les bassins spécifiés dans le règlement de l’appel à projets.

 

 

 

           Face à la problématique grandissante des micropolluants, le Ministère de l’Ecologie, l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema) et les Agences de l’eau, en partenariat avec le Ministère en charge de la santé, lancent conjointement un appel à projets sur les moyens de lutter contre les micropolluants des eaux usées urbaines.

 

Quels types de solutions innovantes peuvent être soutenues ?

Changements de pratiques des usagers et des professionnels, collecte ciblée des déchets, rétention ou traitement avant rejet dans les réseaux collectifs, aménagements urbains pour la gestion du pluvial et des surverses de réseau, produits de substitution, méthodes de mesures des micropolluants et de leurs flux, etc…

Quelles sont les caractéristiques principales des projets attendus ?

  •  Avoir une dimension partenariale et être portés de préférence par une collectivité territoriale
  •  Pouvoir tester en conditions réelles, sur le terrain, la faisabilité des solutions
  •  Intégrer plusieurs dimensions de la gestion des micropolluants : diagnostic, prévention, traitements innovants des micropolluants, métrologie (science des mesures), acceptabilité des projets par la population
  •  Etre porteurs d’innovation dans le domaine technologique ou vis à vis du changement des pratiques de gestion et des comportements.
  •  Intégrer l’étude coût-efficacité des solutions envisagées et définir les conditions de réussite ou les indicateurs de performance.
  • Les micropolluants des milieux aquatiques

    sont des substances - résidus de médicaments, cosmétiques, détergents, pesticides urbains, polluants issus des matériaux, des revêtements urbains, hydrocarbures, plastifiants, contaminations métalliques, nanoparticules … - susceptibles d’avoir une action toxique pour l’homme et/ou les organismes aquatiques, même à des concentrations infimes.

      Cet appel à projets s’inscrit dans la politique de Recherche-Développement-Innovation mise en œuvre par l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema), les six Agences de l’eau et le Ministère du développement durable, pour la période 2013-2018. Il s’inscrit également dans le cadre du plan national d’actions 2010-2013 lancé par le ministère pour mieux connaître et lutter contre la contamination des milieux aquatiques par les micropolluants.

     

     
    Marchés publics Ressources Mentions légales Contact Plan du site Recherche