Accueil >> THEMATIQUE 1 : RESIDUS DE MEDICAMENTS ET DE COSMETIQUES D’ORIGINE DOMESTIQUE



THEMATIQUE 1 : RESIDUS DE MEDICAMENTS ET DE COSMETIQUES D’ORIGINE DOMESTIQUE

Contexte

Chaque jour, les Français rejettent dans leurs eaux usées des résidus issus de la consommation de médicaments et de l’utilisation de produits cosmétiques. Les résidus de ces produits ne sont pas bien traités dans les stations de traitement d’eaux usées. Les rejets de ces stations dans les cours d’eau contiennent donc encore trop de ces résidus chimiques, qui sont des micropolluants. Trois projets traitant ces sujets ont été sélectionnés dans le cadre de cet appel à projets.

 1. LE PROJET SMS :   séparer les micopolluants de l’urine pour mieux les traiter (Haute-Garonne)

Le projet SMS, porté par la commune de Portet-Sur-Garonne avec 7 partenaires est de réaliser un modèle en site réel pour séparer les micropolluants hydrosolubles présents dans l’urine à la source puis les traiter pour maîtriser les risques sanitaires et préserver les milieux aquatiques.

 

 

 

 

 

  Le porteur de projet  : La commune de Portet-sur-Garonne (Haute-Garonne)
  Les partenaires : 3 laboratoires publics (Insa, LGC, ecolab) et 4 PME (Polymem, OZOVAL, JP Costes et ADICT).

 2. Le PROJET COSMET’EAU :   Changer les pratiques relatives à l’utilisation de soins corporels (Ile de France-Paris)

Ce projet porté par un laboratoire public a trois objectifs :

  •  Comprendre les processus de lanceurs d’alertes et de sensibilisation des consommateurs et des pouvoirs publics
  •  Créer des outils techniques et sociologiques innovants d’étude des pratiques de consommation, de surveillance des additifs aux produits cosmétiques et de leur effet sur les milieux aquatiques.
  •  Réaliser des outils pour anticiper les changements de pratiques et orienter les collectivités locales vers les méthodes les plus efficaces en termes de limitation de rejets.
  •  

     

     

     

     

     

     

      Le porteur de projet  : le laboratoire public eau, environnement et système urbain - LEESU
      Les partenaires : l’association ARCEAU, le SIAAP, la Ville de Paris et une PME VigiCell

     3. LE PROJET SENEUR :   Lutter contre les résidus de produits pharmacieutiques (Martinique)

    La communauté d’agglomération du centre de la Martinique (CACEM) est le porteur de ce projet qui a pour objectif de faire un suivi des résidus pharmaceutiques dans l’environnement urbain et de travailler sur les leviers d’actions et les freins pour changer les pratiques.

     

     

     

     

      Le porteur de projet  : La communauté d’agglomération du centre de la Martinique (CACEM)
      Les partenaires : ODYSSI (régie communautaire d’eau et d’assainissement), Université des Antilles et de la Guyane

     
    Marchés publics Ressources Mentions légales Contact Plan du site Recherche