Accueil >> 12-17 mars 2012 : Le temps des solutions au 6ème Forum mondial de l’eau à Marseille



LE TEMPS DES SOLUTIONS AU 6ÈME FORUM MONDIAL DE L’EAU

du 12 au 17 mars 2012 à Marseille.

Depuis 1997, tous les 3 ans, le forum mondial de l’eau accueille un grand nombre d’acteurs mobilisés pour faire avancer la cause de l’eau. En juin 2009, la Ville de Marseille a été sélectionnée pour accueillir le 6ème forum qui se tiendra du 17 au 22 mars 2012. Organisé conjointement par l’Etat français, le conseil mondial de l’eau et la Ville de Marseille, ce forum sera le forum des solutions. En s’appuyant sur les constats et des résultats des forums précédents, l’objectif du 6ème forum est d’offrir des solutions concrètes et de déclencher leur mise en œuvre effective.

Gouvernements, organisations de la société civile, autorités locales, parlementaires, décideurs économiques et sociaux, professionnels de l’eau : 25000 personnes issues des cinq continents sont attendues à la 6ème édition de ce grand rassemblement international. L’Onema est fortement impliqué dans l’organisation du forum, Patrick Lavarde, directeur général, étant le vice-président de la commission internationale en charge des thématiques du forum et François Lacroix, directeur général adjoint de l’Onema, est directeur des programmes du forum.


Le plus grand rendez-vous mondial de l’eau
Comment s’y rendre ?
Information sur le programme
Le site du forum
la Newsletter du forum
D’Istanbul à Marseille, l’Onema au forum mondial de l’eau

Les acteurs français de l’eau exposent leurs solutions dans l’espace France

Parc Chanot -
Palais des Congrès et des Expositions de Marseille
Hall 3 (Palais Phocéen)
Pavillon Espace France

Un stand commun regroupe l’Onema, les agences et offices de l’eau, ainsi que le ministère du Développement durable.

Chaque organisme y présente son rôle et ses missions. Les visiteurs peuvent sur cet espace découvrir des actions de coopération décentralisée et le fonctionnement de l’observatoire des services publics d’eau et d’assainissement. Ils peuvent également s’informer sur l’histoire de la politique publique de l’eau et de ses acteurs et participer à un questionnaire sur les grands enjeux de l’eau.

 

Les acteurs français à Marseille

Les acteurs français de l’eau (Ministères, ONG, entreprises, collectivités territoriales, organismes de bassin et organisations scientifiques et techniques. sont rassemblé au sein du Partenariat français pour l’eau (PFE). Pour Marseille, le PFE a été mandaté par le comité national français pour coordonner deux commissions : la commission thématique qui doit permettre de mobiliser les acteurs français dans le processus thématiques du forum, et la commission autorités locales. http://www.partenariat-francais-eau.fr/

 

L’Onema et le forum mondial de l’eau

Tous nos rendez-vous au Forum

L’Onema propose son expertise et ses compétences dans le processus de préparation du forum mondial de l’eau. Il participe ainsi à des groupes de travail dans le processus régional Europe et dans le processus thématique :

Processus régional Europe

L’Onema contribue à la tenue d’une session répondant à  l’objectif-cible 10    “promotion de l’innovation technologique et de l’interface entre la science de l’eau et l’action publique". Cette cible vise à faire progresser le dialogue entre chercheurs et gestionnaire de l’eau pour améliorer les transferts de technologie et l’exploitation des résultats de recherche pour le développement de l’Europe et de sa compétitivité.

L’Onema contribue également à  l’objectif-cible 8    “du processus régional Europe" : Développer une nouvelle connaissance ainsi qu’un nouveau savoir-faire en matière d’hydro-morphologie des rivières, de réhabilitation et de protection des écosystèmes aquatiques
- Plus sur le processus régional Europe

 

Processus thématique

Dans le cadre de la condition de succès 3 (CS3) : "Créer des conditions favorables", l’Onema coordonne  l’objectif-cible 1    Faciliter les échanges entre science et décision politique cet objectif cible se propose d’ élaborer et mettre en œuvre, d’ici à 2015, un programme permettant d’améliorer la transmission de la recherche sur la gouvernance de l’eau notamment dans les pays en développement ; il est destiné à accroître la capacité/renforcer le leadership des décideurs politiques à différents niveaux en établissant des interfaces efficaces entre la science et la politique.

Dans le cadre de la condition de succès 1(CS1) : "Créer des conditions favorables", l’Onema participe à  l’objectif-cible 2    Bonne gouvernance. Celui-ci se propose d’obtenir un engagement des pays à adopter des outils de gouvernance, des indicateurs et des mécanismes permettant l’évaluation des performances des services d’eau et d’assainissement afin de contrôler et d’évaluer les politiques en matière d’eau, pour assurer une bonne gouvernance de l’eau dans le monde. Au cours de la table ronde sera présenté le1er rapport annuel de l’observatoire des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Onema participe à la Session officielle 1.1 /5 : "Garantir l’accès à l’eau pour tous et le Droit à l’Eau" en particulier à  l’objectif-cible 5     "L’accès à l’eau pour tous" : D’ici à 2020, plus de la moitié des pays sur chaque continent auront mis en place un mécanisme simple, inclusif et fiable de suivi de l’approvisionnement en eau qui inclura tous les prestataires des services d’eau locaux dans les zones rurales et urbaines.

L’Onema contribue aux travaux préparatoires de  l’objectif-cible 2    de la priorité d’action 3.3." Faire face aux changements climatiques et globaux dans un monde qui s’urbanise : il s’agite de développer une série de méthodes reconnues mondialement pour évaluer et gérer les incertitudes des impacts du changement climatique sur les ressources en eau superficielle et souterraine. Dans cette priorité d’action, l’outil Strateau, application d’aide à la décision qui permet sur un territoire donné de quantifier la ressource en eau disponible en lien avec la demande en eau associée aux différents usages est valorisé

L’Onema est présent également dans la priorité 2.4 Promouvoir la croissance verte et valoriser les écosystèmes. Cet objectif cible est composé de 5 groupes et l’Onema intervient dans deux groupes :
 l’objectif-cible 2    Le groupe sur l’évaluation des services écologique. Une norme va être adoptée pour être utilisée par les entreprises, les gouvernements et les institutions financières dans l’application de la valorisation et des paiements des services écosystémiques liés à l’eau dans les évaluations économiques de projets et de plans destinés aux infrastructures hydrauliques, à la sécurité alimentaire et au développement énergétique

 l’objectif-cible 3     : Le financement durable : le groupe sur les instruments économiques : D’ici à 2015, les gouvernements locaux et/ou nationaux dans xx pays auront établi des plans d’action basés sur les révisions des structures tarifaires pour toutes les catégories d’utilisation de l’eau, la planification financière stratégique, les tarifs, les taxes et les transferts (subventions), afin d’assurer le financement durable des services équitables d’approvisionnement en eau et la protection des bassins versants.

Sur le thème de l’hydromorphologie des rivières et en lien avec le processus régional Europe, l’Onema a contribué à la réflexion de  l’objectif-cible 4   de la priorité 3.1 améliorer la qualité des ressources hydriques et des écosystèmes. Cet objectif cible 4 prône la mise en place de plans de gestion des bassins fluviaux et des ressources hydriques pour sauvegarder et restaurer les services écosystémiques d’ici 2018.

Retrouvez l’ensemble des priorités d’actions du 6ème Forum mondial de l’eau

 

Un grenelle de l’environnement à l’échelle mondiale

La seconde originalité du forum 2012 réside dans un important travail de préparation organisé sur le mode du Grenelle de l’environnement.
Les différentes parties prenantes – professionnels, associations et décideurs – se sont réunies à plusieurs reprises.
Quatre processus préparatoires du Forum vont coordonner leurs activités pour préparer et faciliter la mise en œuvre de solutions aux priorités d’action identifiées :

 

processus thématique,
processus politique,
processus régional
processus racines et citoyenneté.

En savoir plus

Une gouvernance paritaire

Pour la première fois, l’organisation du forum mondial est portée par une gouvernance paritaire : elle associe le Conseil mondial de l’eau et le pays organisateur - la France - regroupés au sein du Comité international du forum présidé par Benedito Braga du Brésil et dont le vice-président est Guy Fradin, directeur de l’agence de l’eau Seine-Normandie. Les forces d’organisation côté français rassemblent le secteur public - ministères des affaires étrangères et de l’écologie, l’Onema, les agences de l’eau, l’Agence française de développement, la région PACA, le département des Bouches du Rhône, la communauté urbaine et la ville de Marseille ; les entreprises de l’eau et les organisations non gouvernementales.

Pour un forum des solutions

12 priorités d’actions accompagnées de 150 objectifs-cible à la fois concrets, réalistes, opérationnels, mesurables et dotés d’une échéance ont été proposées en janvier dernier. Des solutions innovantes ou déjà existantes à mettre en œuvre pour atteindre ces objectifs vont alors être proposées.

La plateforme des solutions

Le comité international du Forum mondial de l’eau a lancé, pour identifier les solutions, un appel international aux solutions réalistes pour faire face aux grands défis de l’eau dans le monde. Ces solutions seront portées au forum pour obtenir des engagements de la communauté internationale. Le comité met ainsi à disposition une plateforme internationale, ouverte à tous, pour déposer et partager ces solutions.

Accédez à la plateforme

Qu’est-ce qu’une Solution pour l’Eau ?

Existantes ou innovantes, les solutions peuvent être légales (loi, décret, traité …), techniques (outil, technologie, usine, logiciel…), institutionnelles (gouvernance, programme, politique…), financières (subvention, transfert, tarification …), éducatives (sensibilisation, film, information …). Quel qu’en soit le type, la solution doit contribuer à la résolution d’un problème lié à l’eau et à atteindre un ou plusieurs des objectifs du Forum Mondial de l’Eau dans une ou plusieurs régions du monde. Les solutions prometteuses doivent répondre à 7 critères : être en adéquation avec une des priorités et objectif-cible du Forum Mondial de l’Eau, testée sur le terrain, efficiente, avoir un impact positif, être dotée d’un potentiel de réplication, d’une volonté d’engagement, et être pérenne »

Vous pouvez proposer vos solutions sur la Plateforme internationale des Solutions, à l’adresse suivante : www.solutionsforwater.org

 
Marchés publics Ressources Mentions légales Contact Plan du site Recherche