Accueil >> Actualités >> Gestion qualitative et quantitative des eaux pluviales en zones urbaines : 2 nouvelles études

2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 Archives

2 NOUVELLES ÉTUDES SUR LA GESTION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES EAUX PLUVIALES EN ZONES URBAINES

- 4 mars 2014 -

Répondant à la nécessité de favoriser une gestion qualitative et quantitative des eaux pluviales en zones urbaines 2 études viennent de paraitre
 

        


Etude Connaissance des pratiques d’entretien des surfaces sur un petit bassin versant urbain 29p. + ann.12p
Auteur

  •  LE BARBU M., IFSTTAR.
    Partenariat Onema-IFSTTAR.
  • Connaissance des pratiques d’entretien des surfaces sur un petit bassin versant urbain

    L’augmentation de la population en zones urbaines ces dernières décennies a entraîné une imperméabilisation croissante des surfaces. Les eaux qui ruissellent sur ces surfaces sont considérées comme une source importante de pollution des milieux naturels en raison de leurs concentrations souvent élevées en micro-polluants. C’est le cas notamment de la pollution des eaux par les produits d’entretien de surfaces (pesticides), dont le transfert est beaucoup plus élevé qu’en milieu agricole. L’objectif de ce travail est d’affiner les connaissances sur l’origine des sources de pollution sur le petit bassin versant urbain du Pin Sec, situé au nord-est de Nantes. Il s’agit en particulier d’évaluer l’utilisation de ces produits d’entretien en zone urbaine et l’évolution des pratiques depuis quelques années. Pour cela, une enquête a été menée sur plusieurs mois auprès des différents professionnels intervenant sur les espaces verts et voiries du quartier et des particuliers y possédant une maison individuelle. cette nouvelle étude a pour objectif de mieux connaître les pratiques d’entretien des surfaces sur un petit bassin versant urbain

     

    Accédez à l’étude

     

            

    Panorama international de l’utilisation de l’eau de pluie

    Volume 1 : Etudes de cas. Rapport final. 113p.

    Volume 2 : Enseignements pour le cas français. Rapport final. 27p

    Auteurs :

  •  Bernard de Gouvello (CSTB/LEESU)
  •  Aurélie Gerolin (CETE de l’Est)
  •  Nathalie Le Nouveau (Certu)
    Partenariat IFSTTAR et Certu
  • Panorama international de l’utilisation de l’eau de pluie

    Depuis la fin des années 1990, la récupération et utilisation de l’eau de pluie (RUEP) connaît un succès croissant en France auprès des collectivités, aménageurs et particuliers. Se développe ainsi à l’échelle de l’habitation et de constructions publiques un nouveau parc d’équipements. Ce développement a été consacré et conforté par un premier cadre réglementaire. Dans cette perspective, il apparaît important d’anticiper ces évolutions et, à ce titre, l’étude de cas étrangers peut se révéler riche d’enseignements.

    Reposant sur une analyse détaillée de huit pays des cinq continents (Europe - Allemagne et Royaume-Uni -, Amériques - Etats-Unis et Brésil -, Asie - Inde et Sri Lanka -, Océanie - Australie - et Afrique - Ouganda), ce rapport a pour objet de dresser un panorama international de la pratique de récupération et utilisation de l’eau de pluie permettant une réelle mise en perspective avec l’approche française.

     

    Etudes de cas. Rapport final. Accédez au volume 1

     

    Enseignements pour le cas français. Rapport final Accédez au volume 2

    Ces études ont été élaborées dans le cadre de l’opération de R&D du Réseau Scientifique et Technique (RST) du Ministère en charge de l’Ecologie (2010-2013) « Gérer durablement les eaux pluviales en zones urbaines »

  •  Correspondant Onema : Céline LACOUR, DAST, celine.lacour@onema.fr
  •  
    Marchés publics Ressources Mentions légales Contact Plan du site Recherche